Actualités Photographe Société

Photographie artistique : l’avenue Kwame Nkrumah revit sous le charme de l’exposition “Conscience”

À l’occasion de la Journée de l’Europe le 9 mai, l’avenue Kwame Nkrumah de la ville de Ouagadougou abrite du 5 au 22 mai 2021, l’exposition photographique intitulée <<Conscience >>. Le vernissage de cette exposition s’est déroulé dans la soirée de ce mercredi 05 mai 2021, devant d’illustres personnalités, notamment l’ambassadeur de l’Union Européenne au Burkina, le maire Armand Béouindé, la Directrice générale des arts, Alimata Sawadogo, et bien d’autres.

“Cette exposition est née à partir d’un constat qui est que la photographie au Burkina Faso n’est pas représentée. Par conséquent, beaucoup sont ceux qui pensent que la photographie n’est pas un art, pourtant il en est au même titre que le peinture, la sculpture, le cinéma. Elle est en réalité la mémoire d’un pays. C’est pourquoi, cette exposition vise à plus la rapprocher aux populations”. Ce sont là les mots de Nyaba Léon Ouédraogo, artiste-photographe et par ailleurs initiateur de ce projet d’exposition, baptisée <<Conscience>>. Et pour atteindre l’objectif visé, c’est le long de l’avenue Kwame Nkrumah qui a été choisie pour accueillir cette exposition qui s’étend jusqu’au 22 mai prochain.

Pour l’initiateur, qui dit avoir pu réaliser ce projet grâce au partenariat avec l’ambassadeur de l’Union Européenne, pouvoir tenir cette exposition a été un gros défi pour lui. “Il y’a de cela un an et démi, j’ai été voir son Excellence monsieur l’ambassadeur sur la faisabilité d’organisation d’une exposition collective. Aujourd’hui, je me réjouis que le projet soit une réalité. Et le choix porté sur cette avenue vise tout d’abord à lui redonner vie après tant d’événements tragiques qu’elle a subis, mais surtout sortir l’art de la photo de sa zone de confort et l’emmener au plus près des populations. Au total, plus de 40 photos artistiques sont exposées sur l’avenue Kwame Nkrumah et 45 autres dans l’enceinte de l’Union Européenne”, a-t-il expliqué.

Par ailleurs l’ambassadeur de l’Union européenne s’est dit satisfait du travail abattu par les différents photographes dont les résultats sont exposés. À l’en croire, l’Union européenne organise des activités à l’occasion de la Journée de l’Europe. C’est dans cette dynamique, selon lui, que cette exposition se déroule en collaboration bien-sûr avec l’artiste photographe Nyaba Léon Ouédraogo. Pour ce faire, il a tenu à remercier monsieur Ouédraogo d’avoir réuni d’autres photographes burkinabè à cet effet, dont les œuvres retracent le vécu quotidien des peuples burkinabè. Ce sont entre autres Mamadi Ouédraogo, Ibrahim Nikiema (Paparazzi), Issa Zoné, Germain Kiemtoré, etc. Monsieur l’ambassadeur a, dans la foulée, laissé entendre qu’il serait judicieux de répéter cette exposition à Bruxelles, capitale de l’Union européenne, et qu’il mettrait cela en réflexion.

Une exposition qui ne laisse personne indifférente, à l’image du bourgmestre de la ville de Ouagadougou, Armand P. Béouindé. “La délégation de l’Union européenne à travers cette exposition de photos en collaboration avec Monsieur Ouédraogo, nous donnent à voir et à comprendre que la conscience est notre meilleure alliée et notre atout majeur dans toutes nos actions. L’esprit de cette exposition est tout ce que le Burkina Faso a besoin dans cette période sombre de son histoire, surtout pour cette avenue qui aura perdu de sa notoriété. Ces photographes ont parfois franchi des lieux difficiles d’accès vu le contexte sécuritaire qui prévaut actuellement, afin de nous sortir ces joyaux ici exposés. Pour cela, tous mes remerciements vont à leur endroit ainsi qu’à l’initiateur de ce projet”, s’est-il confié.

Quant à la Directrice générale des arts, Alimata Sawadogo, elle s’est dite satisfaite de la tenue de cette exposition, saluant dans la foulée les efforts consentis par les différents artistes. Pour elle, la promotion de l’art a toujours été l’une des préoccupations majeures du Ministère de la culture, des arts et du Tourisme. D’ailleurs, Madame la Ministre en charge de la culture, Dr Élise Foniyama ILBOUDO/THIOMBIANO, a rejoins plutard l’exposition. Accompagnée du promoteur, Monsieur Nyaba Léon Ouédraogo, elle a fait le tour de quelques œuvres dont elle n’a pas manqué d’exprimer son admiration. Une visite guidée des différentes œuvres a clôturé la soirée. En rappel, cette exposition reste active jusqu’au 22 mai prochain. Pour ce faire, l’initiateur et promoteur Nyaba Ouédraogo appelle toutes les populations à se déplacer massivement sur l’avenue Kwame Nkrumah.

Boukari OUÉDRAOGO
Fabrice Parfait SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 11 =