ven 23 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Polyphonie pour la paix: Le comité d’organisation donne les grands axes

Le comité d’organisation du concert exceptionnel dénommé « Polyphonie pour la paix », a animé une conférence de presse, ce jeudi 7 décembre 2023, à Ouagadougou, dans les locaux de L’Espace culturel Dieudonné. Cette sortie médiatique a été l’occasion de présenter les grandes lignes de l’événement qui se profile à l’horizon.

La Polyphonie pour la paix est un projet musical porté par le Grand chœur polyphonique de Ouagadougou (GCPO). Il est axé sur l’utilisation de la musique pour adresser un message de soutien aux Forces de défense et de sécurité (FDS) et d’espoir aux populations touchées par le terrorisme au Burkina Faso. Selon Camille Benoît Ouédraogo, pianiste et membre du comité d’organisation, l’objectif est de créer un événement musical unificateur, visant à promouvoir l’unité et la solidarité pour soutenir la lutte contre le terrorisme.

Camille Benoît Ouédraogo, « La musique a toujours le pouvoir de tisser des liens entre les êtres humains »

La musique, a-t-il avancé, « a toujours le pouvoir de tisser des liens entre les êtres humains ». Dans divers contextes historiques, a-t-il poursuivi, elle a été « un vecteur d’émancipation, de réconciliation et d’unité ». « Aujourd’hui, face aux défis du Burkina Faso, nous choisissons de rallier nos voix pour contribuer humblement à la paix et à la réconciliation », a laissé entendre M.. Ouédraogo.

Toujours selon les dires de l’homme du piano, la Polyphonie pour la paix s’adresse à l’ensemble des forces combattantes et ses principaux objectifs sont entre autres de « redonner espoir à tout le peuple burkinabè ; encourager les FDS et les VDP, récolter des fonds pour l’effort de paix et valoriser la musique burkinabè aux standards internationaux ».

Le capitaine B. Aimé Césaire Ouédraogo, « Dans le cadre de la Polyphonie pour la paix, nous aurons un répertoire assez varié »

Aussi, à en croire le capitaine B. Aimé Césaire Ouédraogo, le programme de cette soirée de séance musicale est suffisamment captivant. « Dans le cadre de la Polyphonie pour la paix, nous aurons un répertoire assez varié » a affirmé l’homme de tenue. Au programme, a-t-il fait savoir, nous aurons des prestations artistiques, de la comédie musicale, des œuvres classiques, de la musique traditionnelle et bien d’autres.

Pour rendre cette soirée exceptionnelle, des artistes de renom, tels que Smarty, Alif Naaba, Donsharp de Batoro, troupes de la danse traditionnelle, la dernière trompette, Orchestres militaires et civils, le Grand chœur polyphonique de Ouagadougou seront également de la partie.

En rappel la Polyphonie pour la paix se tiendra le 15 décembre 2023 à Ouagadougou du côté du rond-point des martyrs à Ouaga 2000.

Barnabé NAMOUNTOUGOU (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Office National du Tourisme burkinabè (ONTB) : le nouveau DG Sulaïman Kagoné installé

La secrétaire générale adjointe du ministère burkinabè d'État, de...

Burkina/Musée national: le nouveau DG Sabari Christian Dao installé dans ses fonctions

Le directeur du cabinet du ministère burkinabè d'État, de...

Musique burkinabè : OGDES lance son tout premier clip «Guirma»

Augustin Sedgo, plus connu sous son nom d'artiste OGDES,...

RIPO 2023: La 5e édition se referme avec une nuit dédiée aux partenaires

Le clap final des Rencontres Internationales de Peinture de...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page