Actualités Art culinaire Entretien

Première édition du festival des mets locaux: le promoteur livre son bilan

La toute première édition du “festival des mets locaux” s’est déroulée du 23 au 26 Juillet dernier dans la ville de Koudougou. A cet effet, une équipe de “Infos Culture du Faso” s’est rendue dans la cité du cavalier rouge, à la rencontre du promoteur du dit festival, monsieur Willy Abdoulaye. Il s’est agi essentiellement d’en apprendre davantage sur le bilan et perspectives de ce festival.

En effet , selon le promoteur, Willy Abdoulaye , cet événement “festival des mets locaux” est une activité majeure qui a été créé dans l’optique de valoriser les plats locaux au profit des autres Cultures, car pour lui, le Burkina Faso est en train de perdre les siennes. (Vu la demande de plus en plus croissante des plats locaux dans nos restaurants, l’idée nous est venue de créer ce festival que nous avons baptiser “festival des mets locaux” afin de motiver la jeune génération à apprendre davantage sur notre culture en général, et la cuisine burkinabè en particulier. Par ailleurs, des jeunes ont été formés sur des mets locaux notamment les entrés, les plats chaud comme le tôt, le “koumvando”, le gonré, le babenda, le haricot “Bengal”, le boualbouala, etc), a-t-il ajouté.

De ce fait, il est important de noter que ce festival a aussi vu une forte mobilisation au niveau des différentes communautés du pays à savoir les Gourmantché, les dagara, les bobo, bobo, en ce sens qu’il va de la promotion de l’art culinaire du Burkina en général. Ainsi chaque communauté a mis en exergue de divers plats de leurs localités respectives. Bien que l’organisation d’un tel événement ne peut se faire sans un certain nombre de difficultés, le promoteur, dans l’ensemble, dit être très satisfait de ses attentes.

À en croire toujours aux propos du promoteur, son choix d’organiser ce festival dans la localité de Koudougou se justifie du fait qu’en tant que fils de la localité, il est non seulement de son devoir de valoriser les potentialités de la région, mais aussi d’éviter certains déplacements. (Mais il n’est pas exclus qu’on essaie de diversifier celà dans d’autres localités du pays. D’ores et déjà, nous songeons à organiser ce festival dans des grandes villes comme Ouagadougou et Bobo-Dioulasso), s’est-il confié.

Par ailleurs, monsieur Willy a profité de l’occasion pour adresser sa reconnaissance solennelle aux autorités pour leur adhésion massive à ce projet. Ainsi s’est-il exprimé en ces termes: (Nous disons merci à nos autorités régionaled, à nos autorités départementales à savoir madame le gouverneur, monsieur le haut commissaire, le maire et le préfet de région. Nos remerciements vont également à l’endroit du ministre de l’environnement a travers le premier responsable du ministre de l’économie verte et du changement climatique, monsieur Nestor Basié, et aussi au ministre en charge du commerce, monsieur Harouna Kaboré).

Toujours selon lui, il n’y a pas meilleur moment pour appeller la jeunesse à plus d’intérêt pour la culture locale, plus particulièrement aux mets locaux, que ce festival. Terminant cette entrevue, il a tenu à saluer toute l’équipe de “Infos culture du Faso” pour l’intérêt accordé à cet événement.

 

 

Seyni YAMEOGO (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 + 13 =