Actualités BBDA litterature

« Première journée du créateur » : Rencontre d’échanges entre le BBDA et les auteurs et éditeurs Littéraires

Dans la matinée de ce mercredi 19 février 2020, La Direction Générale du Bureau Burkinabé des Droits d’Auteurs (BBDA), en marge de la « journée du créateur », a organisé une séance de travail avec les auteurs et éditeurs littéraires. Cette rencontre intitulée, « Journée du créateur » était le lieu pour les différents acteurs, de redéfinir les axes de collaborations afin de répondre mutuellement aux préoccupations des différents acteurs.

Cette rencontre selon Wahabou Bara, Directeur Général du BBDA « vise à renforcer la gouvernance au sein du BBDA et s’inscrit également en droite ligne de l’objectif spécifique numéro 2 du programme culturel du ministère de la culture, des arts et du Tourisme qui vise la dynamisation de la chaîne du Livre ». L’objectif, étant d’accompagner ses collaborateurs dont les acteurs et éditeurs littéraires, beaucoup de sujets étaient à l’ordre du jour, notamment la réparation des droits de reproduction par reprographie qui aura lieu dans le 27 février 2020, les recommandations de la section littérature de la commission technique d’identification des œuvres littéraires et artistiques (CTIOLA) et les appels à projets culturels ouverts aux littéraires au titre du Fonds de promotion culturelle.

Selon la directrice de la documentation, un comité a été mis en place pour accompagner les acteurs sur le genre littéraire. Cette commission a pour mission, d’examiner toutes les déclarations d’œuvres littéraires afin d’éclairer les collaborateurs du BBDA sur comment traiter ces œuvres, conformément aux principes de la répartition. La commission littéraire, à entendre la directrice, est composé d’un auteur, d’une critique littéraire, d’un représentant de la direction du livre, du ministère et d’un représentant du BBDA. Cette commission qui existe depuis 2018 a permis aux différents acteurs, de formuler un certains nombre de recommandations et suggestions.

« L’imprimeur et l’éditeur sont différents », a tenu à éclairer Monsieur Dramane Konaté, président de la commission littéraire de la commission technique d’identification des œuvres littéraires et artistiques. Il a tenu à éclairer les différents auteurs à prendre attache avec les services d’éditeurs afin de pouvoir réaliser de bonnes œuvres. L’autre éclairage a été cette invite aux différents catégories littéraires à bien vouloir déclarer leurs productions au responsables du Bureau Burkinabé de Droit d’Auteurs. Pour ce qui est de la répartition des droits de reproduction par reprographie, le BBDA a tenu à sensibiliser les différents acteurs sur comment bénéficier de leurs droits si la réparation qui débutera ce 27 février 2020. L’invite leurs a été faites de se présenter aux guichets du BBDA avec en possession leurs cartes nationales d’identités burkinabés et muni de leurs cartes de membre d’adhésion du BBDA.

Des innovations dans la catégorie littéraire

Concernant le fond de promotion culturelle la plus importante d’ailleurs, les acteurs ont été ravis de constater de grandes innovations dans la catégorie littérature. En effet, le montant alloué notamment, aux membres, l’augmentation du nombre de dossiers à accompagner, la prise en compte des auteurs au sein du comité de gestion du FPC sont revu à la hausse, une grande satisfaction pour les auteurs et éditeurs littéraires. En définitive, la note de satisfaction a été grande pour les différents acteurs, et le BBDA, et les auteurs et éditeurs littéraires, qui, au sortir de ces échanges ont réaffirmé chacun, leurs engagements à faire de la promotion culturelle, leurs principal leitmotiv.

Parfait Fabrice SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =