Projet de LAADOWOOD : Mbabouanga lance le mécanisme de financement

 Projet de LAADOWOOD : Mbabouanga lance le mécanisme de financement

La direction du projet Laadowood a animé une conférence de presse, le vendredi 29 novembre 2019 au siège de Théâtre Espoir sis au quartier Somgandé. Les échanges avec les hommes de médias a porté sur la présenter dudit projet et le mécanisme de son financement en vue de sa réalisation.

A l’occasion, le directeur du projet Laadowood, Hyppolite Wangrawa dit Mbabouanga a indiqué que c’est un projet gigantesque de trois milliards FCFA, bâti sur un terrain de sept hectares dans la commune de Laye à 30 kilomètres de Ouagadougou. « C’est un complexe artistique, à l’écouter composé d’une salle de formation de tournage. Toute chose qui va profiter à la génération future », a confié l’artiste comédien. Selon lui, l’idée d’un tel projet qui implique tous les burkinabè, est venue sur « l’importance capitale de consommer ce que nous nous produisons. D’où l’intérêt de cette conférence de presse, une occasion de lancer un appel à toutes les personnes qui croient à la culture de contribuer à la réalisation de ce projet ambitieux ».

J’ai créé ce grand monument pour former tous ceux qui en ont besoin dans les domaines du cinéma, de scénario. M. Wangrawa a signifié que le financement de Laadowood sera fait le mécanisme qu’a fait objet le théâtre qui a évolué sans dons sans prêt et sans subvention. Car, a-t-il poursuivi, Laadowood c’est tout le monde qui rit, c’est la courroie de développement. Et d’ajouter que sa réalisation va contribuer à la sensibilisation, à la formation. C’est pourquoi, il interpelle tous les burkinabè et le mondes entier à contribuer avant de poursuivre que « la honte de l’autre, c’est la honte des oiseaux ».

En rappel LAADO-WOOD est un projet d’implantation plateau de tournage où tout décor pourra être créé et d’un studio de montage de films. Comme son nom l’indique, il a pour ambition de sensibiliser dans le rire d’où « Laado » signifiant rire dans la langue mooré. Par ailleurs, le concepteur est Hippolyte Ouangrawa et la troupe théâtre de l’espoir entendent écrire des séries thématiques en collaboration avec les différentes institutions en butte soit à la méconnaissance des textes en vigueur soit à la mauvaise foi des contribuables et des usagers des services. « La victoire des burkinabè est de voir la mise en place de Laadowood », a-t-il conclu.

Achille ZIGANI

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 + 7 =