jeu 13 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Projet DEPTH: des jeunes initiés à la dance, à la langue anglaise et au théâtre

Dans le cadre du projet DEPTH, la compagnie Aïcha’k a formé, du 19 juin au 1er juillet 2023, au Centre de Développement Chorégraphique CDC- La termitière, à Ouagadougou, des jeunes dans plusieurs disciplines, telles que l’anglais, la danse et le théâtre. Ce samedi 1er juillet 2023, à Ouagadougou, les jeunes ont rendu le fruit de leur travail à travers un spectacle multidisciplinaire.

Les danseuses ont tenu le public en haleine

Initier les jeunes, et plus précisément la jeune femme à la culture et aux arts, telle est la mission du projet DEPTH ou profondeur. C’est à travers ce leitmotiv salutaire que la compagnie Aïcha’k par le biais de ce présent projet, a inculqué à 6 jeunes l’art de la danse, du théâtre et de l’anglais. Cette formation qui en est à son premier volet et entièrement gratuite, s’est déroulée du 19 juin au 1er juillet 2023, au CDC- La termitière, sis à Ouagadougou. Ce samedi 1er juillet 2023, une cérémonie de restitution est intervenue pour faire étalage du savoir-faire de ces apprenantes.

« Comme perspective, ce premier groupe fera office de base pour la mise en place d’une troupe artistique à l’avenir », la promotrice, Aïcha Kaboré

Après une magnifique prestation de restitution de danse des bénéficiaires, la promotrice, Aïcha Kaboré, par ailleurs chorégraphe, a déclaré que l’objectif de cette initiative est d’inciter les jeunes, en particulier la jeune femme à aller au-delà des pesanteurs sociales. « Je voudrais que ces personnes fragiles puissent s’épanouir en vivant sans complexe leur passion pour les arts. Le projet est à ses débuts et il faut qu’on puisse le soutenir. Comme perspective, ce premier groupe fera office de base pour la mise en place d’une troupe artistique à l’avenir », a-t-elle fait savoir.

Pour le formateur Wendpouloumdé Zambeleogo, les bénéficiaires ont été outillés sur des modules portés sur la conjugaison et les interactions sociales basiques dans la langue de Shakespeare..

Pour le formateur, Bienvenu Wendpouloumdé Zambeleogo, durant ces deux semaines d’échanges artistiques et de convivialité, il a été question de donner aux bénéficiaires, des modules sur la conjugaison et les interactions sociales basiques dans la langue de Shakespeare (anglais). Il a, par ailleurs, salué le sérieux avec lequel les apprenants ont saisi cette opportunité.

« Il faut un début à tout. Une fois que tu as un rêve, il faut tout mettre en œuvre pour arriver au bout de ce rêve », Simone Bernice Pitroipa

La bénéficiaire, Simone Bernice Pitroipa a, quant à elle, révélé que la formation a été très intense et riche en enseignement. Pour elle, cette initiative leur a permis d’acquérir de nouvelles compétences dans ces différentes disciplines. Elle a lancé un appel à ses sœurs qui doutent encore, de vivre leur passion. « Il faut un début à tout. Une fois que tu as un rêve, il faut tout mettre en œuvre pour arriver au bout de ce rêve. Et c’est à travers les formations que l’on peut s’outiller afin d’être crédible et cela quel qu’en soit notre domaine d’activité », a-t-elle soutenue.

Remise symbolique de kits

La cérémonie s’est achevée par une remise symbolique de kits à l’endroit des participantes à la formation.

Crépin OUEDRAOGO (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

« Naam toga ne Waoogré » : Le tout nouveau clip de la sœur P. Anne Marie Kaboré

Fort de cinq minutes cinquante sept secondes (5'57), Sœur...

Concert « Résilience »: Le comité d’organisation prêt à 98%

Le concert « Résilience » de l’artiste musicien Reman,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page