Projet « La poussette » de Grâce Théâtre: une quinzaine de jeunes à l’école de l’humour

 Projet « La poussette » de Grâce Théâtre: une quinzaine de jeunes à l’école de l’humour

L’association Grâce Théâtre du Burkina Faso en collaboration avec la Fédération du cartel ont procédé à l’ouverture de la 2e édition de l’ atelier de formation en humour dénommé « La poussette ». C’était ce 20 juillet 2022 dans l’enceinte de Grâce Théâtre à la cité An 3, à Ouagadougou.

Après une première édition en 2018, l’association Grâce Théâtre du Burkina Faso et la Fédération du Cartel, rebelotent avec une seconde édition de l’atelier d’humour « La poussette ». A cet effet, 15 participants au total prennent part à cette session de formation qui s’est ouverte dans la matinée de ce mercredi 20 juillet 2022 au sein de l’Espace Grâce Théâtre sis à la cité An 3 à Ouagadougou et une dizaine de jours bien comptés.

Cet atelier, financé par Africalia, est une activité de l’association Grâce Théâtre qui membre de la Fédération du Cartel. Il s’agit notamment d’aider les jeunes à qui l’humour tente, à faire valoir leur talent sur les grandes scènes nationales et internationales. Après le lancement de l’information sur la formation via les réseaux sociaux à savoir Facebook et WhatsApp il y a 20 jours, une trentaine de postulants ont été enregistrés pour 15 places disponibles dont 3 femmes. Les candidats retenus sont pour la plupart issus des villes comme Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Dori, Nouna, Gaoua, Koudougou et bien d’autres.

Substantiellement, cet atelier portera sur des modules tels que l’écriture du texte, l’occupation de l’espace, la mise en scène, la dicton, le style ou le personnage, la créativité et l’improvisation. Ces différents modules seront administrés par des formateurs aguerris qui sont nuls d’autres que Anatole Koama, Vincent Bazié, Paul Zoungrana et Jean Aimé Bayili. A terme, ils distilleront des formations de qualité aux différents participants, et ce jusqu’au 30 juillet prochain.

Anatole Koama, directeur de Grâce Théâtre

A en croire Anatole Koama, directeur de Grâce Théâtre, ce présent atelier entre dans le cadre de ses activités en temps que premier responsable de Grâce Théâtre et membre de la Fédération du Cartel. “Le titre de « La poussette » s’inscrit dans la logique de donner une chance à ceux qui n’ont pas accès à des formations adéquates d’humour, de pouvoir en obtenir. En d’autres termes, il s’agit de pousser les jeunes talents de l’humour à la visibilité sur le plan national mais aussi international. Je saisis donc l’occasion pour adresser mes remerciements à Africalia, notre partenaire financier grâce à qui ce projet a vu le jour. Je profite aussi pour inciter les jeunes humoristes, surtout les filles de toutes les régions du Burkina Faso à la formation de l’humour. D’ailleurs, nous osons espérer qu’il y ait une forte mobilisation des femmes à la 3e édition”, a-t-il soutenu.

Zéinabou Tinto/Yameogo, une participante,

Du reste, ce sont des participants plus que satisfaits que nous avons vu à l’œuvre à ce lancement de l’atelier. Zéinabou Tinto/Yameogo, une participante, n’a pu cacher sa joie d’être là. “Je salue l’initiative car c’est une grâce pour moi de pouvoir participer à une telle formation. L’humour pour moi, c’est ma passion depuis mon enfance mais je n’avais pas une opportunité pour me lancer. Cet atelier de formation arrive donc à point nommer, pour réveiller cette passion. Après cette formation, je tenterai ma chance dans les spectacles et continuerai à me former davantage afin d’atteindre mon objectif”, a-t-elle fait savoir.

En rappel, cette formation financée par Africalia, est offerte gratuitement aux participants, y compris leurs hébergement et restauration.

Modou TRAORÉ (stagiaire)

1 Comment

  • Waouh
    Génial merci beaucoup à Monsieur le Directeur Anatole et son équipe pour le travail.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
23 − 6 =