Projet “un spectacle, une ville propre”: l’initiateur dresse un bilan après un an d’existence

 Projet “un spectacle, une ville propre”: l’initiateur dresse un bilan après un an d’existence

Le projet <<un spectacle, une ville propre>> a vu le jour le 14 décembre 2019 sous l’initiative de l’humoriste burkinabè, Lajaguar. Après un an d’existence ce lundi 14 décembre 2020, l’initiateur a dressé un bilan des activités de ce projet.

Le projet <<un spectacle, une ville propre>> a été créé par l’humoriste Lajaguar et piloté par l’Association ATA (Association Timbi Akakpo), ayant pour but de non seulement sensibiliser l’ensemble des populations sur la propreté, mais aussi de les amener à comprendre que le combat pour l’assainissement et la propreté concerne tout le monde. Et à en croire aux propos de l’initiateur, Lajaguar, ledit projet a été mûri pendant trois (03) ans entre doute, réflexion et sacrifice avant qu’il ne voit le jour. À ce propos, il a tenu à rendre grâce à Dieu pour l’avoir rendu possible. “Ce Projet est majoritairement financé sous fonds propres grâce à 3 ans années de cotisation de mes droits d’auteur du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA)” nous a-t-il confié.

Cependant, un an après sa mise en place, l’initiateur a décidé de dresser un bilan. Pour lui, toutes les activités réalisées ont été faites grâce à Dieu et également à certains partenaires qui ont décidé d’apporter leur accompagnement à la réalisation du projet. Ainsi, durant 12 mois, voici en récapitulatif des dons qu’a pu réalisé celui que l’on surnomme <<le vagabond de l’assainissement : plus de 120 dons de matériels d’hygiène et d’assainissement d’une valeurs de 14 Millions 37.000frs, dont les bénéficiaires sont notamment 15 universités de la ville de ouaga, 2 CSPS, une église catholique (cathédrale), une église des Assemblées de Dieu, une église CIE MIA, le palais du Moogho Naaba, la grande mosquée (6 confessions religieuses ont reçus)

Aussi, des villes de l’intérieur ont objet de dons. Ce sont entre autres les villes de Banfora (commune de Beregadougou), Kombissiri (commune de Doulougou), Dano, Koudougou (Lycée professionnel de koudougou). À celà, pourrait-on ajouter l’internationnal (République de Guinée Conakry avec une action menée au Gouvernorat de Conakry). Le projet aussi touché plus de 40 pharmacie de la ville de ouaga, 05 institutions Etatiques, 35 médias à travers une caravane média tour organisée du 09 au 17 septembre 2019, 03 écoles primaires dans la ville de Ouagadougou. Cependant le dernier don en date s’est effectué le 27 novembre dernier au centre hospitalier universitaire Yalgado Ouedraogo (Un don suivi du nettoyage de l’hôpital).

“Avec une équipe constituée de plus de 567 bénévoles appelés <<Vagabonds>> et surtout composée essentiellement d’étudiants, nous avons fait la promesse de contribuer à la propreté de notre pays le Burkina Faso. Nous sommes aussi spécialisés dans le nettoyage opérationnel avant pendant et après les évènements de tout genre, et nous intervenons sur les questions d’assainissement sous tous ses angles”, a laissé entendre Lajaguar.

A ce jour, le projet prévoit employer plus de 32 milles personnes d’ici juin 2031. Ainsi s’est-il exprimé en ces termes: “pour ces un an, j’aimerais une fois de plus rendre grâce à Dieu pour nous avoir permis de tenir jusqu’à ce stade. Je voudrais aussi dire geand merci à mes partenaires qui ont fait de ce projet leur projet. Merci à tous ces étudiants et personnes qui ont toujours répondu présents lors des différentes activités. Mon souhait le plus ardent est que 2021 soit encore meilleur en termes de réalisations. Je n’en doute point d’ailleurs car il n’y a aucune force qui transcende la volonté de faire du bien et d’être utile aux autres surtout son pays et c’est cette réelle volonté que nous avons à travers ce projet.

La rédaction 

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 × 25 =