Promotion culturelle : l’association Sud emblèmes veut pérenniser le Kalma

 Promotion culturelle : l’association Sud emblèmes veut pérenniser le Kalma

Les danseurs, formateurs et amoureux du Kalma bénéficieront d’un renforcement de compétence qui sera initié par l’association Sud emblèmes en partenariat financier avec le Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT), du 25 octobre au 1er novembre 2022. Les organisateurs ont tenu à le signifier à la presse le mardi 25 octobre 2022 au sein de l’espace culturel NAPAMBEOGO à Ouagadougou.

Le comité d’organisation entend mettre les bouchers doubles pour la réussite de l’événement

La danse Kalma made in Burkina Faso a le vent en poupe depuis quelques années au pays des hommes intègres. Discipline chorégraphique qui allie souplesse corporelle et acrobatie, cette danse connaît une ascension fulgurante dans les milieux ruraux et tente aussi de s’imposer sur le plan national. Fort de ce constat, l’association sud emblèmes en partenariat financier avec le FDCT, ont tenu à initier un renforcement de compétences au profit des adeptes de cette danse qui se tiendra du 25 octobre au 1er novembre 2022 à ouagadougou. Les organisateurs ont tenu à le signifier à la presse le mardi 25 octobre 2022 au sein de l’espace culturel Napambeogo à Ouagadougou.

Le président de l’association sud emblèmes Aboudou Dabo : « cette formation va regrouper une vingtaine de participants, des danseurs et même des formateurs »

L’objet de cette session de formation selon le président de l’association Aboudou Dabo, est de permettre aux adeptes du kalma de mieux s’outiller et de renforcer leur background. « Cette formation va regrouper une vingtaine de participants, des danseurs et même des formateurs. Elle sera le lieu pour ces personnes-là, de connaitre les vraies opportunités du Kalma, d’apprendre de nouvelles techniques pour monter des chorégraphies d’ensemble et en solo. Au cours de ce partage de connaissance, les participants auront l’opportunité de côtoyer des personnalités qui se sont fait un nom dans le domaine », a-t-il dit.

Les participants se disent satisfait du projet qui fera que pérenniser la discipline

Le Fonds de Développement Culturel et Touristique (FDCT) soutient ce projet artistique à hauteur de 6 millions de F CFA et entend accompagner le travail qui sera fait pour le bien de la culture au Burkina Faso. Au terme des échanges, c’est un spectacle qui a été proposé aux hommes de médias pour qu’à leurs tours ils puissent apprécier le savoir-faire des artistes.

 

Crépin OUEDRAOGO (Collaborateur)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
30 + 2 =