dim 23 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Promotion d’arts: les couleurs de la 19e édition de FITMO sont connues

Les organisateurs de la 19e édition du Festival international du théâtre et des marionnettes de Ouagadougou/festival des arts du Burkina (FITMO/FAB) étaient devant les acteurs de la presse le mardi 10 octobre 2023 dans les locaux de l’espace culturel Gambidi à Ouagadougou. Cette nouvelle édition, selon ses organisateurs, va se démarquer par une large participation des artistes locaux venant des différentes régions du pays.

Du 26 au 31 octobre 2023, ce sont les dates retenues par les organisateurs du festival international du théâtre et des marionnettes de Ouagadougou sous le thème « Arts et liberté».

le président de FITMO, Dr Hamadou Mandé, les préparatifs du Festival sont prêts

Selon le président de FITMO, Dr Hamadou Mandé, les préparatifs du Festival sont prêts. « Les ateliers qui entrent dans le cadre du festival commencent déjà le 11 octobre 2023. Nous avons une équipe assez dynamique qui nous rassure », a-t-il affirmé, signalant quelques difficultés qui ne sont pas nouveau dans l’organisation. « La grande difficulté, c’est la question financière qui est assez complexe chaque année. Mais, nous arrivons à gérer avec ce qu’on a puis mobilisé », a t-il déclaré.

La particularité de cette nouvelle édition, selon le président, est le contexte sécuritaire. Dans ses dires, il explique que dans un contexte sécuritaire que vit le pays ils vont mobiliser des acteurs de l’art à l’extérieur comme à l’intérieur pour y participer. Il a, dans la même veine. informé que d’autres pays tels que le Brésil, l’Australie, Guatemala qui n’étaient pas des habitués du FITMO seront de la partie.

La conférence de presse a connu la participation d’une centaine de participants composés de techniciens, de dramaturges, de comédiens de théâtre et opérateurs culturels divers. Ils ont suivi attentivement les programmes annoncés par ledit comité composé des responsables de FITMO et ceux de l’espace Culturel Gambidi.

le directeur administratif de FITMO, Claude Kira Guingané a fait savoir. « Nous soutenons les jeunes artistes qui sont aux débuts de leur carrière en les permettant de se produire au FITMO mais aussi, à bénéficier de notre cachet ».

Dans le programme de cette nouvelle édition, l’installation des écoles d’arts, le colloque sur le thème de l’édition “Arts et liberté”, le concours de dessin destiné aux jeunes élèves, étudiants artistes amateurs, des espaces d’accueil et d’animations, la scénographie des lieux, des formations de rédaction d’articles au profit des journalistes culturels sont attendus dans cette nouvelle édition . Le soutien des jeunes talents n’est pas en reste à cette 19e édition. C’est ce que le directeur administratif de FITMO, Claude Kira Guingané a fait savoir. « Nous soutenons les jeunes artistes qui sont aux débuts de leur carrière en les permettant de se produire au FITMO mais aussi, à bénéficier de notre cachet ».

comédien haïtien, Christolin Rodlin, résident à Ouagadougou qui n’a pas hésité à remercier les organisateurs de FITMO

Le FITMO n’est pas seulement un cadre d’accueil des artistes. Ce festival est aussi une construction de réseautage. C’est le cas de ce comédien haïtien, Christolin Rodlin, résident à Ouagadougou qui n’a pas hésité à remercier les organisateurs de FITMO. Il dit être un partenaire de la 19e édition à travers son centre de promotion d’arts. Il dit avoir vu et pu faire naître le centre grâce à l’accompagnement de FITMO dans les années antérieures.

Il a invité donc le public à se mobiliser pour la réussite de la nouvelle édition. « Ne laissons pas mourir FITMO », a t-il alerté avant d’ajouter, « le FITMO n’est pas juste un espace de festival mais il est aussi un espace de réseautage et de rencontres ».

Créé en 1989 par le Centre Burkinabé de l’Institut International du Théâtre (CB-IIT) et l’Union des Ensembles Dramatiques de Ouagadougou (UNEDO), le FITMO (Festival International de Théâtre et de Marionnettes de Ouagadougou) aspire à devenir un acteur clé du développement culturel en Afrique. L’edition 2023 promet une nouvelle rencontre inspirante entre les peuples africains et le reste du monde, sous le thème « Arts et liberté».

Modou TRAORÉ ( Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page