Actualités Culture Société

Promotion de l’entrepreneuriat culturel: Le MCAT accompagne 15 jeunes porteurs de projet de création d’entreprises culturelles

Le Ministère de la culture, des arts et du tourisme (MCAT) tient, du 4 au 7 mai 2021 à Bobo-Dioulasso, un atelier de renforcement en vue d’accompagner les jeunes porteurs de projet de création d’entreprises culturelles. Le lancement des travaux de cet atelier a eu lieu ce mardi 4 mai 2021 à la maison de la culture Monseigneur Anselme Titianma Sanon de Bobo-Dioulasso.

Outiller ces jeunes pour leur permettre de développer leurs idées de création d’entreprises pour pouvoir créer des structures et les piloter dans le long terme est l’objectif poursuivi par le ministère de la culture, des arts et du tourisme en initiant cet atelier.

Le responsable programme culture au MCAT pense que le secteur de la culture au Burkina Faso est reconnu pour son dynamisme et son effervescence en raison de nombreuses initiatives publiques et privées qui s’y développent. Il ajoute que des efforts sont consentis pour doter les structures de référentiel et le développement de l’action culturelle parmi lesquels la stratégie nationale de la culture et du tourisme. Selon lui, durant 4 jours, ces 15 jeunes porteurs de projet de création d’entreprises culturelles vont bénéficier de connaissances en stratégie d’entreprise, marketing et élaboration de plan de financement. Il indique que l’importance de ces thèmes est très capitale en ce sens qu’ils sont au début et à la fin de tout processus d’émergence de toutes entreprises culturelles.

Par ailleurs, des insuffisances à la formalisation, à l’élaboration du projet et au financement des jeunes entrepreneurs malgré la mise en place du Fonds de développement culturel et touristique (FDCT) ont été signifiées. C’est ce qui justifie la prise des nombreuses initiatives en la matière. D’où l’idée d’accompagner les porteurs d’idées d’entreprises innovantes jusqu’à la création effective de leurs entreprises.

Valentin Kambiré a par la suite invité les participants à plus d’assiduité et d’attention afin que les modules qui seront dispensés durant cet atelier puissent permettre de concilier la théorie et la pratique.

A en croire les propos du Directeur de la promotion des industries culturelles et créatives Mambourou Soma, cet atelier de renforcement de capacités, première du genre, semble le point de départ pour mettre en place un mécanisme plus pérenne d’accompagnement des porteurs d’entreprises qui pourront régulièrement se mettre en branle. Le cinéma, l’art du spectacle et l’art plastique sont les filières concernées par cette session de formation.

Lass DIARRA (correspondant)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
52 ⁄ 26 =