lun 24 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Promotion de textiles: Le centre Tieris fashion Nakoni creation visité par une délégation brésilienne

Située à Boassa dans l’arrondissement 7 de la commune de Ouagadougou, l’entreprise Tieris fashion/Nakoni création a reçu le jeudi 19 octobre 2023 la visite d’une délégation brésilienne à Ouagadougou. Composée de stylistes brésiliens, cette rencontre a pour objectif de toucher du doigt les réalités des stylistes burkinabè.

A sa sortie de cette visite, la porte parole de la délégation brésilienne, Ludmyla Oliveira, s’est réjouie de cette rencontre dans le centre. « En visitant ce centre, il y a une similarité entre le Brésil et le continent africain. L’artisanat ici est développé par la participation familiale », a-t-elle remarqué, avant de poursuivre que l’entreprise dispose d’une caractéristique singulière dont l’esprit collectif.

Sur ce point, elle a invité à la formation des jeunes au manuel pour l’avenir. A l’endroit de la promotrice, elle a suggéré d’investir dans la communication à travers les réseaux sociaux.

La promotrice du centre, Fatimata Ki/Sia a exprimé sa satisfaction pour le choix de la visite parmi tant d’autres promoteur du textile pour recevoir la visite de cette délégation brésilienne.

Elle a fait savoir que les échanges de travail ont porté sur une éventuelle collaboration. Fatimata Ki/Sia a dit apprécié l’intérêt de la pratique du tissage par l’intermédiaire d’une amie qui faisait du métier. A l’entendre, en tant que fonctionnaire de l’État admise à la retraite, elle a souligné que le goût du tissage date du règne du capitaine Thomas Sankara.

A l’époque, a-t-elle raconté, les femmes tisseuses ont bénéficié d’une importante considération dans les décisions politiques. Toute chose, a-t-elle continué, qui a également été une poussette à son entreprise avec le soutien de sa famille.

La chargée de la relation extérieure de la « Ouaga fashion week », Louisiane Kaboré, a, pour sa part, salué les réalisations exceptionnelles faites à la base du coton burkinabè. Elle a, d’ailleurs mentionné plus des braves dames qui fabriquent des variétés de tissus des Faso Dafani de qualité exceptionnelle.

Et d’informer que le centre a un caractère social à travers l’organisation de séances de formations gracieusement à l’endroit des femmes. Compaoré Rakièta qui est par ailleurs bénéficiaire a exulté de joie pour une formation en teinture, au tissage et au dessin.

Tout en remerciant la promotrice, elle est rassuré qu’elle aurait un travail bénéfique.

Une visite pédagogique conduite par la promotrice a permis de découvrir les locaux et les matériels du centre de la salle teinture en passant par la salle de tissage jusqu’au showroom avec à la clé, des démonstrations de la production de la teinture, le tissage et bien d’autres.

En rappel, l’entreprise Tiéris Fashion Na Koni a été créée en 2008 et emploie aujourd’hui une dizaine de personnes.Elle produit des tissus « Faso Dafani » labellisé, légers et lourds et les commercialise à sa boutique au centre-ville sis à la Cité An 3.

Ses tissus sont essentiellement confectionnés sur commande de clients au Burkina et à l’étranger notamment en Côte d’Ivoire, Togo, Suisse, etc. L’entreprise est en partenariat avec d’autres structures notamment l’association des femmes tisseuses, « Dignan-latan ».

Modou TRAORÉ (Collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page