ven 19 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Promotion des arts visuels: 13 départements ministériels et institutions dotés de 191 œuvres d’art plastique

Dans le cadre de la 3è phase du mécanisme d’acquisition d’œuvres d’art plastique pour décorer les édifices publics ainsi que les représentations diplomatiques, 191 œuvres d’art plastique ont été offertes à 13 départements ministériels et institutions étatiques. La cérémonie de réception s’est déroulée ce jeudi 23 mars 2023, dans les locaux du Centre National de Formation en Artisanat d’Art Birigui Julien OUEDRAOGO (CNFAA-BJO), en présence du ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme.

Le Conseil des ministres du 07 novembre 2012 a adopté un décret sur la mise en place du mécanisme d’acquisition d’oeuvres d’art plastique pour décorer les édifices publics ainsi que les représentations diplomatiques. Ce texte qui a été adopté suite à une volonté gouvernementale, a pour objectif de soutenir, et de maniére accrue, la création artistique dans la filière des arts plastiques et appliqués et de susciter la consommation des productions artistiques nationales.

« Nos artistes ont du talent à revendre. Et ce geste est notre manière de booster la promotion de leurs œuvres, dixit le ministre de la Culture

C’est dans cette dynamique que s’est tenue cette cérémonie de réception d’œuvres d’art plastique, ce 23 mars 2023. Et quoi de plus normal que choisir le Centre National de Formation en Artisanat d’Art Birigui Julien OUEDRAOGO, pour la réception de ces joyaux artistiques. Au total, 191 œuvres d’art plastique ont été acquises au profit de 13 départements ministériels et institutions étatiques. Ce sont entre autres des œuvres issues de la peinture, de la photographie, de la sculpture, du bogolan et du batik. La réception de ces œuvres a été faite sous la présence effective de Rimtalba Jean Emmanuel Ouédraogo, ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme.

« La mise en œuvre de ce mécanisme qui est la conséquence des conclusions du rapport de l’étude d’impacts de la culture sur le développement social et économique du Burkina Faso, permettra d’une part de constituer un patrimoine artistique contemporain, témoignant du talent et de la dextérité de nos créateurs, et d’autre part, de promouvoir les arts visuels qui, de nos jours, ont plus que jamais, besoin d’initiatives publiques pour se développer. Ces œuvres uniques, par leurs techniques et matériaux de création, leur originalité, sont la preuve du génie de nos créateurs”, a laissé entendre monsieur le ministre en charge de la Communication et de la Culture.

Vos structures se mueront désormais en espaces de diffusion et en « micro-museés ». C’est en effet, par ces mots que monsieur le ministre s’est adressé aux différents départements ministériels et institutions bénéficiaires. Pour lui, ces œuvres, au-delà de l’embellissement que procure leur comtemporanéité aux différents locaux, véhiculent des enseignements, des messages et des valeurs sociétales. Et cela, commande selon lui, que les différents bénéficiaires soient aux côtés des techniciens du département en charge de la Culture et des Arts, de véritables médiateurs culturels pour la diffusion de ce patrimoine. Cela dit, a-t-il saisi l’occasion pour adresser sa profonde gratitude à l’endroit de la Fédération de la Filière des Arts Plastiques et Appliqués (FEFAPA), qui a travaillé d’arrache-pied pour l’opérationnalisation de cette mesure gouvernementale.

Pour madame la ministre de la Justice, cette initiative mérite réellement d’exister, au vu de l’esprit de créativité des artistes plasticiens burkinabè

Du reste, les bénéficiaires se sont estimés heureux de réceptionner ces œuvres, mais par delà tout de participer à leur promotion. C’est en tout cas ce que l’on retient des propos de madame Bibata Nébié/Ouédraogo, ministre de la Justice, chargée des Relations avec les institutions, Garde des Sceaux. « En tant que bénéficiaires pour le compte de nos départements ministériels, je voudrais saluer le génie des créateurs ainsi que la qualité des œuvres. Cela devoile toute la richesse culturelle de notre pays, foi de quoi il est plus qu’important de valoriser cette richesse. C’est aussi le moment pour nous de saluer l’État burkinabè et le ministère de la Culture pour ce geste. Pour notre part, nous nous engageons de bien en prendre soin, ” nous a-t-elle confié.

Madame la ministre de la Justice recevant symboliquement des mains du ministre de la Culture, une œuvre pour son département

En rappel, cette cérémonie de réception marque la 3e phase du mécanisme. La 1ère phase s’est tenue en 2015 et a permis au département en charge de la Culture d’acquérir 180 œuvres au profit de 31 structures bénéficiaires. Quant à la 2è phase, elle s’est déroulée en mars 2020 et a permis l’acquisition 88 œuvres, réparties entre trois structures.

Boukari OUÉDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

DÉDICACE : Sofiano avec maturité rebelote avec un 4e album

Sofiane Balzak Kanazoé, connu sous son nom de scène...

Danse Kalma : MC Stéphane sort une œuvre musicale chorégraphique

« La reconquête de Koumbli » est la nouvelle galette musicale...

Nécrologie : KINDISS, le « Roi du Binon » s’en est allé

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page