Promotion du Vivre-ensemble: Mogtédo a vibré aux rythmes de la mégaphone de Sana Bob

 Promotion du Vivre-ensemble: Mogtédo a vibré aux rythmes de la mégaphone de Sana Bob

Dans le cadre de son projet de tournée du vivre-ensemble, la commune rurale de Mogtédo à accueilli ce dimanche 14 mars 2021, le concert de sensibilisation de la paix et de la cohésion sociale, de l’artiste reggaeman burkinabè Sana Bob. Ce concert vise, comme à l’accoutumée, à promouvoir la cohésion sociale entre les populations.

<<Pour la paix et la cohésion sociale, je m’engage et vous?>> C’est bel et bien sous ce thème que le crieur national ou encore l’homme à la mégaphone a tenu son concert pour la sensibilisation de la paix et de la cohésion sociale. Pour ce faire, l’artiste n’était pas seul en cette soirée du 14 mars 2021, au palais royal de sa Majesté Naaba Koutou de Mogtédo. En effet, des artistes comme Santi, Welgo Welgo, Aïcha Dicko et Oudass ont joint leur contribution musicale à ce noble concert en faveur de la promotion de la paix et la cohésion sociale dans un pays déchiré et en proie au terrorisme. Et pour reprendre les termes de l’artiste Sana Bob, par ailleurs initiateur du projet, “la musique soigne les blessures de la société, même les plus profondes”.

Une initiative qui a trouvé tout son sens, au vu de la diversité ethnique qui est sortie en grand nombre, répondant favorablement à l’appel lancé par sa Majesté Naaba Koutou de Mogtédo et les autorités administratives de la commune. Les interventions à caractère parentée à plaisanterie entre les différentes communautés présentes (Yarsés, peulh, etc) en sont une parfaite illustration de leur soif à faire du vivre-ensemble un élément fort conduisant à la paix au Burkina Faso. ” J’ai toujours été attentif à ses efforts pour la consolidation de la paix, le vivre-ensemble, et la cohésion sociale partout où il est passé. Et c’est un grand honneur pour nous aujourd’hui de le recevoir à notre tour à Mogtédo, toujours dans sa dynamique de réconcilier les cœurs”, a martelé le chef, avant d’appeler les populations à se démarquer de la politique qu’il qualifie de divisionniste.

Tibo Joseph Guima, Maire de la commune de Mogtédo

Quant au bourgmestre de la commune, répondant au nom de Tibo Joseph Guima, il a pris le soin de saluer et magnifier Sana Bob pour cette caravane de la cohésion sociale. Ainsi, dit-il, le Burkina Faso a besoin de plus en plus de telles initiatives pour se sortir de la tourmente qui l’ensevelit actuellement. Pour ce faire, il a appelé les populations à pratiquer tout ce qui est dit et chanté à cette occasion, insistant surtout sur la paix et le vivre-ensemble.

“J’ai initié cette tournée depuis les années 2018. C’est en réalité ma façon de contribuer en tant que fils de ce pays, au retour de la paix et de la cohésion sociale qui autrefois étaient notre fierté. Et depuis sa mise en place, j’ai entrepris d’organiser les concerts dans les cours royales, en ce sens que ce sont les garants de nos traditions et que les populations ont toujours de l’estime et de la considération pour eux. La preuve est que ce soir, nous avons vu non seulement un palais royal plein à craquer, mais aussi et surtout une diversité ethnique très attentive aux moindre faits et gestes. C’est de cette manière que nous pourrons retrouver ce qui nous est chère : la paix, facteur de cohésion sociale”, a signifié Salif Sana, connu sous le pseudonyme de Sana Bob.

En rappel, cette caravane pour la paix et la cohésion sociale a visité des cours royales des communes telles que Ouahigouya, Gourcy, Banfora, Manga, Kombissiri, Tenkodogo, Kaya. Par ailleurs, elle s’est aussi déplacée à l’international, notamment en Algérie, Pays-Bas, Canada, etc.

 

Boukari OUÉDRAOGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 17 =