dim 23 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Protection du patrimoine culturel au Sahel: 22 musées du Burkina et du Mali seront sécurisés

La cérémonie de remise symbolique de matériels de documentation, d’inventaire et de sécurité des musées, fruit du « projet de renforcement des sécurités dans les musées du Sahel et de lutte contre le trafic illicite des biens culturels : 22 cas au Burkina et au Mali », a eu lieu, ce mardi 21 novembre 2023, à la salle de réunion du musée national à Ouagadougou. Porté par le conseil international des musées (ICOM), ce projet est financé par la fondation ALIPH (Alliance pour la protection du patrimoine culturel dans les zones en Conflit ». Au cours de cette cérémonie, le comité a annoncé que les 22 musées du Burkina Faso et du Mali vont bénéficier des matériels de sécurité et de documentation.

Au total 22 musées dont 12 du Mali et 10 au Burkina Faso vont acquérir progressivement les matériels de sécurité pour protéger leurs patrimoines culturels. Ces matériels sont entre autres les ordinateurs de bureau, de l’extincteur et disque dur Excel.

Les musées burkinabè ayant donc bénéficié ce cadeau sont donc le Musée national, le Musée de la musique Georges Ouédraogo, le Musée des Armées, le Musée Monseigneur Joanny Thevenoud, le Musée Sogossira Sanou à Bobo-Dioulasso, le Musée Birgui Julien de Gourcy, le musée des civilisations du Sud-Ouest à Gaoua, le Musée de Saponé, le Musée de Manega et le Musée Gnambadou de Douroula.

Adama Segda,SGA du MCCAT« ces matériels permettent de mieux protéger les musées dans ce contexte sécuritaire.Cela permet précisément de mieux protéger les données et les réserves dans nos musées. »

« Ces matériels permettent de mieux protéger les musées dans ce contexte sécuritaire. Cela permet précisément de mieux protéger les données et les réserves dans nos musées. Je salue donc les donateurs pour ce geste utile et félicite les bénéficiaires, qui après avoir acquis ces matériels les utiliseront à bon escient », a apprécié la secrétaire générale adjointe du ministère chargé de la Culture, madame Adama Segda.

« depuis 10 ans les pays du Sahel sont fortement impactés par la crise sécuritaire et le patrimoine culturel n’est pas en reste.Face à cela nous avons réfléchi comment trouver des solutions pour protéger ce patrimoine, une réflexion qui s’est soldé par ce projet depuis 2020», Philippe Kabore, coordonnateur national du projet

Le coordinateur national dudit projet quant à lui, a expliqué les raisons qui ont conduit à la naissance d’un tel projet. « Depuis 10 ans, les pays du Sahel sont fortement impactés par la crise sécuritaire et le patrimoine culturel n’est pas en reste. Face à cela nous avons réfléchi à comment trouver des solutions pour protéger ce patrimoine, une réflexion qui s’est soldée par ce projet depuis 2020. La concrétisation quant à elle, a débuté, il y a un an », a informé, le coordinateur national dudit projet, Philippe Kaboré.

Il a fait noter que ce projet a bénéficié d’un financement d’ALIPH de près de soixante millions dont le budget a été divisé entre le Mali et le Burkina Faso. À l’en croire, il a laissé entendre que cette somme a été utilisée pour des activités telles que l’organisation d’un atelier virtuel, servant de lancement du projet, un atelier commun avec le Mali tenu à Ouaga du 23 au 28 janvier 2023 et un autre tenu du 29 au 31 janvier 2023, portant sur l’élaboration d’un Livret de bonnes pratiques dans les musées, un important document qui va servir de référence dans la pratique muséale, à offrir des kits d’équipements sécuritaires, du matériel d’inventaire et de documentation des collections.

Christian Dao, président de ICOM « le Mali recevra ses matériels dans les prochains jours »

Présent à cette cérémonie de remise, le président de ICOM Burkina, Sabari Christian Dao, a précisé qu’ils sont dans la phase d’acquisition des kits au profit des bénéficiaires et cela, après le Burkina, le Mali recevra ses matériels dans les prochains jours. Il a indiqué que le partenaire « ALIPH » s’est dit satisfait de la concrétisation de ce projet et leur recommande un autre afin que cela puisse s’élargir sur tous les musées du Sahel.

Le représentant du musée national, bénéficiaire, Adama Ouédraogo dit être satisfait de ce don qui va permettre de sécuriser davantage les réserves. « Ce matériel va nous permettre la réalisation de nos activités quotidiennes qui est la valorisation et la conservation de nos activités culturelles. Ces matériels seront utilisés à bon escient », a-t-il exprimé sa joie.

Le Conseil international des musées (ICOM) est une organisation internationale de musées et les professionnels des musées engagés dans la lutte pour protéger le patrimoine culturel.

Modou Traoré (collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Industrialisation du cinéma: un pan de l’économie à la traîne

Du 25 février au 4 mars 2023, Ouagadougou a...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page