Actualités Culture Info Presse

PROTECTION DU PATRIMOINE CULTUREL : Des acteurs du musée de la sous-région renforcent leur capacité à Ouaga.

Au Burkina Faso, l’Organisation Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture (ISESCO) en est action. En effet, elle organise du 16 au 19 juillet 2019 un atelier sous régional avec comme thème principal : « Les mécanismes de conservation et la gestion du patrimoine culturel en situation de crise dans les pays membres, en Afrique de l’Ouest ». Les participants sont issus de plusieurs pays d’Afrique.

Durant les quatre jours de réflexion, de partage d’expériences et d’expertises, les professionnels et acteurs du musée de la sous-région se penchent sur des questions du moment. Le but de cette formation ,les 16, 17, 18 et 19 juillet 2019, est le renforcement de leur capacité pour mieux faire face aux changements socio-économiques, environnementaux et technologiques dans le domaine de la conservation et la gestion du patrimoine culturel.


Le Directeur de cabinet du Ministre de la culture, Kahoun Nestor, a dans son discours indiqué l’importance d’une telle action. Le contexte des pays de la sous-région lié à l’insécurité devrait interpeler sur la protection du patrimoine culturel.
“À nous prémunir, à nous doter de stratégie pouvant nous amener à protéger notre patrimoine culturel qui est aussi une âme de notre nation”, a déclaré le Directeur de cabinet Nestor Kahoun, représentant le patron du MCAT.
Avant d’ajouter que le patrimoine culturel est en effet “ce que nous avons comme essentiel des racines, la sève nourricière de notre société “.


À l’occasion du lancement, l’expert de l’ISESCO n’a pas manqué de préciser que cette session s’inscrit dans un large programme, relatif à la formation des acteurs du patrimoine matériel et immatériel au profit des pays membres. L’objectif étant de leur permettre de jouer le rôle qui est le sien dans la valorisation, la protection et la préservation du patrimoine culturel dans le monde islamique. Pour lui, la situation de crise que travers ” nos pays” nécessite que l’on s’adapte à la situation en dégageant d’autres stratégies et méthodes.


Rappelons que l’ Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture est un organisme établi en mai 1979 par l’organisation de la Conférence Islamique (OCI, actuelle Organisation de la coopération islamique ). Son siège est basé à Rabat , au Maroc. Avec 54 États membres, l’ISESCO est l’une des plus grandes organisations islamiques internationales.
Cette série formation devrait à l’issu augmenter le niveau et le renforcement de capacité des acteurs du domaine.
L’une des missions naturelles de la génération actuelle reste la valorisation, la protection et la préservation du patrimoine culturel en général; au profit des générations à venir.

Filasko Moussa KABORÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
19 × 25 =