Actualités Célébrités Théâtre

“Raconte moi un site touristique”: un projet de contes pour valoriser les sites touristiques

Dans le cadre de son projet de contes intitulé <<Raconte moi un site touristique>>, la conteuse et comédienne burkinabè, Mariam Koné, a procédé à une restitution d’écriture, ce samedi 24 juillet 2021 au Théâtre soleil sis à Ouagadougou. La présente restitution a été présentée par un groupe de jeunes comédiens.

Le Burkina Faso regorge d’énormes potentialités touristiques. Et ce ne sont pas les initiatives pour les promouvoir qui manquent. C’est dans cer élan que la comédienne et conteuse burkinabè Mariam Koné, a entrepris de participer à cette valorisation à travers son projet <<Raconte moi un site touristique>>. Sur 26 sites sélectionnés au départ, seulement 20 avaient pu être écrits et présentés sous forme de contes en fin 2017. Et ce sont les six sites qui ont finalement été écrits et ont donc fait l’objet de restitution ce 24 juillet 2021 dans les locaux du Théâtre soleil. Pour ce faire, sept jeunes (7) comédiens ont procédé à la lecture de ses contes.

À en croire l’initiatrice du projet <<Raconte moi un site touristique>>, la conteuse et comédienne Mariam Koné, il s’agit de contes; et dans les contes selon elle, il y’a des mythes sur les sites touristiques du Burkina Faso. “L’objectif visé à travers ce projet, c’est de promouvoir et valoriser notre patrimoine culturel. De ce fait, l’impact est énorme en ce sens qu’à travers la lecture des contes que viennent de faire les comédiens, on apprend à connaître nos sites touristiques qui font partie de notre patrimoine culturel. Ce qui nous permet de mieux le protéger, mais aussi de nous en servir comme moyen efficace pour resserrer les liens sociaux, base de notre société”, a-t-elle fait savoir.

Selon les propos de Madame Koné, les contes des six sites ont réalisés grâce à l’appui du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA). “J’ai reçu l’aide du BBDA à travers le Fonds de promotion culturelle afin d’entrer n résidence d’écriture. Ce qui m’a permis de collaborer avec les Direction régionales de la culture, la Direction générale du patrimoine culturel, la Direction générale de la valorisation et de l’aménagement touristique. J’ai aussi pu collaborer avec d’autres personnes ressources qui m’ont donné des informations sur les sites. Ce qui a fortement permis de collecter les informations pour rentrer en résidence d’écriture. Je suis rentré en résidence le 15 juin dernier et ce jusqu’à ce jour de la restitution”, s’est-elle confiée.

Et bien que le projet ait été lu et corrigé par le professeur Prosper Compaoré et l’homme de théâtre, Ildevert Méda, Madame Koné compte d’ici le 30 juillet prochain, intégrer les observations qu’elle aura reçues, avant de rédiger un rapport final. Pour elle, ce projet pourrait être utilisé par les comédiens à des fins utiles notamment pour créer des contes théâtralisés, des spectacles de marionnettes, la lecture et même l’adapter pour faire des films. En terme de perspectives, Mariam Koné dit rechercher les moyens adéquats en vue de procéder a l’enregistrement de ces contes. D’ores-et-déjà, elle a signifié que la Direction générale du livre et de la lecture publique promet apporter de l’aide afin de permettre l’édition de ces contes.

Boukari OUÉDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 13 =