jeu 23 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

RECREATRALES 2018: « Je demande à mon peuple de tresser le courage », Sana Bob

Manifestation unique en son genre, le festival dénommé « Les RECREATRALES » bénéficie de l’implication progressive des habitants du quartier Gounghin de Ouagadougou. Une adhésion et une vision qui se  construisent à partir du cœur intime des cours familiales dont la véritable force se trouverait dans cet ancrage local. La 10e édition  qui se tient du 26 octobre au 03 novembre se poursuit normalement avec un espace de partage à ciel ouvert où le public lui-même est mis en scène, intégré à la créativité esthétique bouillonnante du territoire. Au nombre des activités, en plus des pièces de théâtres, on note des prestations de plusieurs artistes  débutants. Et, surtout  des prestations  de grosses pointures à l’image de celle de Sana Bob que nous avons suivi dans la nuit de ce vendredi 26 octobre dernier sous le thème général, « Tresser le courage ». Plus d’infos dans les lignes qui suivent.

Désormais sur la liste des grandes manifestations culturelle de Ouagadougou, le Festival Les RECREATRALES rassemble, chaque deux ans, les acteurs du théâtre du monde entier. Rappelons que  du 1er mai au 30 juin 2002, une vingtaine d’artistes venus de plus de cinq (05) pays de l’Afrique de l’ouest répondaient à l’invitation de leur collègue burkinabè, Étienne Minoungou. Ce, à l’occasion de la première édition des RECREATRALES à Ouagadougou. Après environ deux (02) mois de résidences, ces créateurs ont  pu faire au total 05 créations. Lesquelles ont été présentées à une centaine de spectateurs. Aujourd’hui, en 2018, le festival célèbre ses 10 ans avec  un « impressionnant déploiement ». Plus de trois-cents (300) artistes, des centaines de riverains et plusieurs milliers de spectateurs profitent de bons moments depuis le 26 octobre jusqu’au 03 novembre au cœur du quartier Gounghin. Les RECREATRALES, ce n’est pas seulement du théâtre. L’événement s’ouvre aux autres disciplines culturelles et artistiques. C’est dans cette logique que sont dressés trois podiums musicaux sur le site. INFOS CULTURE DU FASO qui y était a pu suivre les prestations de Sana Bob et le jeune artiste Salifou Diarra. Sur le géant podium central soigneusement dressé au niveau du rond-point de Sahab, Sana  a fait encore ce qu’il sait faire de mieux. L’artiste avec son mégaphone à la main, détient toujours son caractère à affronter le public de façon fracassante. « La voix des sans voix, détenteur du Kundé d’or 2015, le reggae maker tradi-moderne et ses instrumentistes ont fait le show avec les festivaliers de Ouagadougou et ceux venus par exemple du MALI, du SENEGAL, du RWANDA, de la France, des ETATS-UNIS de l’AFRIQUE DU SUD, du GABON, de la MARTINIQUE…

Pour Sana Bob, c’est avec beaucoup de plaisir qu’il a apporté sa touche aux RECREATRALES qui, d’ailleurs se passent dans le quartier où il vit.

« Je souhaite longue vie et je remercie particulièrement Minoungou Étienne. Il est un homme qui se bat beaucoup pour le développement du pays; dans le volet de la culture, de l’art et du tourisme. Mes remerciements s’adressent également au Directeur des RECREATRALES, Aristide Tarnagda… Ce soir ensemble avec mes frères du quartier, nous avons chanté, dansé… Je prie pour ceux qui sont tombés et tous les victimes du terrorisme. Je demande à mon peuple de tresser le courage », dit-il à notre micro juste après sa  » brillante prestation ».

L’artiste engagé demande alors aux Burkinabè de s’unir comme un seul homme afin d’apporter un véritable soutien aux forces de défense et de sécurité (FDS). Précisons que pour la présente édition des RECREATRALES, la programmation musicale est confiée à la star du rap burkinabè Smockey à travers justement STUDIO ABAZON. Tous les soirs jusqu’au 03 novembre prochain, le public, en plus des pièces de théâtres, aura des espaces d’expression de musique et autres activités au menu de cette manifestation occupant actuellement une position stratégique de promotion de la culture et de  l’art dans son ensemble.

Filasko Moussa Kaboré

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page