Actualités Culture Spectacle

Récréâtrales 2020: “conte à l’école” de KPG comme moyen de reconnexion des enfants à la culture

À l’occasion de l’édition 2020 des récréâtrales à Ouagadougou, le conteur Professionnel KPG a présenté au public ce jeudi 28 octobre 2020, son projet d’ouvrage de conte intitulé <<conte à l’école>>. Il s’agit d’un projet de réhabilitation de l’histoire burkinabè et africaine afin de permettre aux enfants de se reconnecter evec leur propre culture.

Et c’est devant un public majoritairement jeune dans les locaux des récréâtrales à Gounghin que le maître de la parole, j’ai nommé KPG, a tenu à présenter son projet de conte baptisé <<conte à l’école>>. Un projet qui est parti du constat que les enfants ignorent une grande partie de leur culture, leur histoire. Et de ce fait, un travail toponymique a été fait à travers quatre quartiers de Ouagadougou en vue de permettre aux enfants de connaître l’histoire de ces quartiers là. Il s’agit de wogodogo, Dassasgo, Wemtenga et Karpala.

“Nous avons été voir les chefs traditionnels et les élèves de chaque quartier en vue de faire savoir aux élèves l’histoire liée à ces quartiers respectifs. En effet, il a été surtout question de leur permettre de se rendre compte de la définition de ces quartiers cités plus haut. Vue l’ignorance de ces pans de notre histoire, nous avons jugé bon de ramener cette culture dans les écoles car l’histoire de demain c’est aujourd’hui et l’histoire d’aujourd’hui c’est eux”, a-t-il expliqué avant de préciser aux enfants que s’ils désirent rencontrer l’histoire de demain, ils devraient s’armer de tous les outils historiques pour pouvoir y faire face.

Aussi, des ateliers ont été organisés durant trois bons mois au profit de quinze (15) élèves de chaque école avec des conteurs comme Kedeba, Opahmin, Wilfried et Pacôme. Ces ateliers ont été l’occasion d’écrire des histoires sur le thème <<de l’oralité à l’écriture et de l’écriture à l’oralité>>. Il s’est agi de faire comprendre à ces enfants, comment écrire un conte oral ; comment on rend un conte écrit à l’oral. Et selon le conteur KPG, plus de 24 histoires ont été écrites durant ces ateliers, soit 20 contes et 4 histoires (l’histoire de chaque quartier : Dassasgo, wogodogo, Karpala et Wemtenga).

“À cet effet, nous avons été assistés d’encadreurs pédagogiques, d’inspecteurs et de nombreux artistes afin de parvenir à la réussite de ce projet. Aussi, deux jours durant, nous avons profité pour donner un atelier de formation dispensé par le Dr Massamba Gueye, aux enseignants car les enseignants ne veulent pas souvent parler des choses qu’ils ne savent pas. Il s’est agi de mieux les outiller afin qu’ils aient le même discours pour transmettre l’histoire de notre pays, celle de notre peuple aux enfants”, a-t-il signifié.

Nonobstant ces activités, des spectacles ont été donnés à travers plus de 25 écoles, soit une participation de plus de 17 000 élèves de novembre 2019 à mars 2020. Et en croire aux propos du conteur, le projet sera relancé dans d’autres quartiers, d’autres villages. Par ailleurs, la cérémonie a été marquée par une dédicace dudit ouvrage. Il est disponible au prix unitaire de 1000 francs. Le directeur des recreatrales a de ce fait acheté tous les livres du soir au profit des élèves présents à cette dédicace.

Quant aux enfants qui ont assisté à cette soirée, ils ont dans l’ensemble apprécié le bien-fondé de cette initiative. D’ailleurs ils disent avoir beaucoup appris durant la soirée. C’est le cas de Alexine YAMÉOGO, Présent à cette soirée, l’humoriste ivoirien, ZONGO, a tenu à féliciter le conteur KPG pour cette initiative qu’il qualifie de très noble et importante pour l’appréhension de notre histoire.

 

Parfait Fabrice SAWADOGO 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 9 =