Actualités Entretien Mode

RÉGION DU CENTRE-OUEST: Le styliste modéliste Maitre Pierre s’exprime au micro d’Infos Culture du Faso

Dans la dynamique de rencontrer des acteurs culturels de la région du Centre-ouest, une équipe de ‘’Infos Culture du Faso’’ a été reçue par le styliste modéliste Pierre Yaméogo, plus connu sous le pseudonyme de Maitre Pierre. Au sein de sa structure de mode à Koudougou, nos échanges ont surtout tourné autour de ses activités durant cette période de covid-19.

Avant tout propos Maitre Pierre, en plus d’être un acteur de la mode, est par ailleurs président de la Fédération Nationale des Artisans du Burkina Faso et également promoteur des nuits du ‘’Faso Dan-fani’’ dénommée «Talent de mode». Lors de notre entrevue, Maitre Pierre a indiqué que la pandémie du corona virus a eu un impact négatif sur tous les domaines d’activités dans le monde et au Burkina. Selon lui, le domaine de la haute couture a subi d’énormes coups, chose qui a beaucoup impacté les entreprises de couture. «A cet, nous notons la baisse considérablement de nos recherches, la diminution de la clientèle. Au vu de toute cette situation, nous avons été obligés de diminuer nos employés pour pouvoir survivre», a-t-il signifié.

Toujours selon, cette situation sanitaire a également entrainé le report de des nuits du Faso Dan-fani ‘’Talent de mode’’. «La pandémie est intervenue au moment même où nous étions fin prêts à célébrer cette deuxième édition des nuits du ‘’Faso Dan-fani’’. C’est-à-dire les contacts avec les différents stylistes et autorités administratives, les publicités. Et vu cette situation sanitaire, on a, ensemble avec le comité d’organisation, pris la décision de suspendre l’évènement. Actuellement nous attendons que les autorités lèvent les différentes mesures avant de définir une nouvelle date pour la tenue de cette deuxième édition», nous a-t-il confié.

Cependant, Maitre Pierre dit avoir initié en tant que premier responsable de la faitière nationale des artisans du Burkina, entrepris un certain nombre de rencontres avec ses collaborateurs. Rencontres au cours desquelles des consignes de prévention ont été données en vue de sensibiliser et de se protéger contre la covid-19. Il dit également à son niveau, avoir fait des dons composés de lave-mains, de cache-nez au niveau du haut-commissariat pour contribuer en sa manière à la lutte contre cette pandémie.

Neanmoins, avec la levée partielle des mesures barrières, le styliste ne cache pas sa satisfaction, car dit-il, cela a permis la reprise des activités, même si pour l‘instant reste morose. Il salue également le fait pour les ministères en charge de l’éducation nationale et celui de l’enseignement qui ont associé les différents stylistes au processus de confection des cache-nez. A ce propos, il dit lui-même avoir bénéficié de l’appui du Fond d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage du Burkina Faso, en tant que formateur dans le domaine de la coupe couture pour partager ses expériences et plusieurs sessions de formations dans la confection de cache-nez.

Il salue également le ministère de la jeunesse, de l’emploi et de la formation professionnelle pour sa confiance renouvelée au “Centre de formation professionnelle Maître Pierre” pour la conduite des sessions de formations.Tout en saluant le journal ‘’Infos Culture du Faso’’ pour le travail abattu allant dans le sens du développement de la culture, il lance un appel aux autorités quant à son accompagnent.

Interview réalisé par Parfait Fabrice SAWADOGO 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 × 21 =