Relance culturelle dans les Hauts-Bassins: l’Association Siraba se met à la tâche

 Relance culturelle dans les Hauts-Bassins: l’Association Siraba se met à la tâche

Les membres de l’Association Siraba étaient face aux hommes de médias ce jeudi 7 octobre 2021 au sein du Centre culturel Désiré Somé de Bobo-Dioulasso. Objectif, présenter le contenu du projet « La Région des Hauts-Bassins se met en scène », les étapes de sa mise en œuvre et ses objectifs dans la relance culturelle dans la région.

Le projet « La Région des Hauts-Bassins se met en scène » est une initiative de l’Association Siraba de Bobo-Dioulasso, en partenariat avec cinq autres associations de la région. Sa mise en place est partie du constat que l’industrie culturelle burkinabè en général et celle des Hauts-Bassins en particulier est dans une situation encore embryonnaire malgré le potentiel riche et varié dont dispose les acteurs culturels. C’est donc dans l’optique de combler ce handicap dans cette région dite culturelle du Burkina que le projet a vu le jour.

Pour réussir ce défi, l’association a donc décidé de créer un partenariat avec cinq autres associations culturelles de la région dont l’association « Keton Mafun » de Toussiana ; l’association « Wende Panga » de Houndé, l’association « Fitini Koulekan » de Orodara et enfin les Associations « Djiguiya » et « Katuma » de Bobo-Dioulasso. Après la mise en place de ce consortium d’association culturelles, des cadres de concertation ont été initiés par les premiers responsables de l’association mère dans les différentes localités où résident les différentes associations membres.

Et à en croire le président de l’association, Souleymane Koumaré sur l’idée de la création de ce partenariat, il faut les mêmes idéaux pour créer un consortium « Nous espérons que l’objectif sera atteint. Comme on le dit, seul on va vite et ensemble on va plus loin. Grâce à ce consortium, nous sommes confiant que Bobo-Dioulasso de même que la région va prendre du chemin en matière de culture », a-t-il fait savoir. En terme de travail abattu, il a été question pour ce consortium d’effectuer une tournée pour présenter le projet aux autorités locales notamment le Gouverneur, le Maire, le Président du Conseil Régional, la Directrice Régionale de la Culture ainsi qu’au Directeur Général de la Semaine Nationale de la Culture (SNC).

Le but et les objectifs de ce projet qui s’étalera sur une période de six (06) mois allant du 21 août 2021 au 11 février 2022 sont entre autres de développer les arts de la scène dans la région des Hauts-bassins en vue de l’amélioration des conditions de vie des acteurs de la filière, de renforcer le professionnalisme des acteurs des métiers des arts de la scène, de créer et diffuser des pièces d’auteur en théâtre, des spectacles de danse et de musique à Bobo-Dioulasso, Houndé, Orodara et Toussiana etc… De façon claire, les différentes créations concerneront le théâtre pour la compagnie Fitini Koulekan de Oradara, la troupe Wend-Panga de Houndé et la troupe Siraba ; la danse pour la compagnie Katouma de Bobo-Dioulasso et Keton Mafun de Toussiana et enfin la danse traditionnelle pour la troupe Djiguiya de Bobo-Dioulasso.

Avec un coup globalde 23 000 000 F CFA, le projet a été cofinancé par le Fonds de développement culturel et touristique (FDCT) et l’union européenne dans le Cadre du Programme d’appui aux Industries Créatives et à la Gouvernance Culturelle (PAIC-GC) 19 000 000 F CFA et, le reste étant l’apport de l’association Siraba. À entendre monsieur Koumaré, président de l’association Siraba, ce budget ne permettra pas d’arriver à la diffusion. Il l’explique en ces termes. « Au départ, nous avons estimé le projet à 39 000 000 F CFA et le FDCT après examen a décidé de nous accompagner avec dix neuf (19) millions. Nous étions donc obligé de normaliser et de redimmensionner le projet pour le réadapter au budget. Nous allons nous tourner vers d’autres partenaires pour espérer bénéficier d’un accompagnement pour aller jusqu’à la diffusion ».

Répondant à la question préoccupante de manque de salle de spectacle dans la ville de Bobo-Dioulasso, monsieur Djakité, responsable de 2DKA PROD, a déploré le fait que les salles comme la maison de la culture de même que le théâtre de l’amitié restent vétustes malgré les requêtes formulées par les acteurs culturels depuis des lustres. À ce propos, Baba Traoré ajoute « c’est connu que la ville de Bobo manque de salle de spectacle digne de ce nom. Ce projet permettra à notre centre d’abriter une scène qui respectera un peu les normes. Aussi, il y a eu une promesse de la part du maire de Toussiana de mettre un terrain à la disposition de la troupe Keton Mafun pour la construction d’une salle ».

La représente du gouverneur à la dite conférence n’a pas manqué de féliciter les initiateurs du projet tout en les encourageant à créer une synergie d’actions pour plus de visibilité et de continuté de la ville de Sya, la capitale culturelle par excellence. À seulement deux mois de son lancement, les premiers responsables se disent satisfait et confiant que ce projet est bien parti pour redorer un tant soit peu le blason des arts de la scène dans la région des Hauts-Bassins. Rendez vous est pris le 12 octobre prochain pour la présentation de la première création du projet à Orodara avec la troupe « Fitini Koulekan ».

Sarambé S. Jérôme (stagiaire)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
42 ⁄ 14 =