Actualités Culture Société

Relance du secteur culturel: La Confédération Nationale de la Culture tient son congrès extraordinaire

Deuxième du genre, le Confédération Nationale de la Culture (CNC) tient son congrès extraordinaire ce vendredi 19 juin et ce jusqu’au samedi 20 juin 2020 à Ouagadougou. Durant deux (2) jours, les travaux de la CNC porteront sous le thème «Relance du secteur culturel et artistique: bilan et perspectives dans un contexte particulier de coovid-19». L’objectif visé est la relecture des textes et le bilan à mi-parcours de l’exercice de la confédération.

ce deuxième congrès réunis des délégués des treize 13 régions, à travers des filières culturelles.

Ce deuxième congrès extraordinaire qui rentre dans le cadre de la relecture des textes de la CNC, se déroule sous trois principaux panels, à savoir la protection des œuvres artistiques pendant et après la crise de covid-19 ; quelles contribuions des acteurs culturels?, le financement et la relance post crise sanitaire; quelle approche des ressources nationales, et enfin quels apports des organisations non étatiques de la culture dans la mise en œuvre des stratégies et programmes du secteur culturel et artistique?

le président de la CNC», Télésphore Bationo, lors de sa prise de parole.

 

«Nos textes, statuts et règlements intérieurs avaient des limites dans la mise en œuvre de notre politique nationale d’avoir des représentants au niveau régional et provincial. Ainsi ce congrès devrait nous permettre de pousser la confédération sur toute l’étendue du territoire nationale, pour ne pas nous se limiter à la ville de Ouagadougou. Les textes qui ont été proposés seront amendés par les conseillers et les délégués à partir de la deuxième journée des travaux et devront permettre à la CNC d’avoir un pied dans les 13 régions et les 45 provinces du pays. Aussi ces travaux marquent un large processus de structuration du secteur culturel», a expliqué le président de la CNC», Télésphore Bationo, lors de sa prise de parole.

ministre en charge de la culture, monsieur Sango,

Il continue en disant en ces termes «C’est en ce sens que j’invite les uns et les autres qui auront la lourde charge de relire ces documents de s’y pencher vraiment avec sérieux afin que nous n’ayons pas au bout de deux ans encore à relire ces textes. Je voudrais réitérer mes remerciements au ministre en charge de la culture, monsieur Sango, et aussi au Fonds de développement de la Culture et du Tourisme, ainsi qu’au BBDA qui ont bien voulu nous accompagner pour la tenue de ce congrès extraordinaire statutaire».

Présent à cette cérémonie d’ouverture des travaux, le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango a tenu à féliciter les membres de la confédération dans la mesure où ils sont à leur deuxième congrès, car dit-il ce n’est pas évident en dépit de la modestie des ressources. Tout en reconnaissant les difficultés liées au milieu culturel, ce dernier a appelé les acteurs à plus de courage car selon lui le secteur culturel a un fort potentiel économique, mais aussi longtemps qu’il restera un secteur inorganisé et peu structuré, ne profitera à personne, ni même aux acteurs. Toujours selon lui, mieux les acteurs de la culture sont organisés et bien structurés, mieux l’état les accompagnera car il y va également de sa responsabilité.

En rappel, cette confédération est l’association de plus de six (6) fédérations intervenant dans le domaine de la culture. Et ce deuxième congrès réunis des délégués des treize 13 régions, à travers des filières culturelles.

Fabrice Parfait Sawadogo

Contact: washapp: 75597216
Email: contact@infosculturedufaso.net
fabino.prod@yahoo.fr
Téléphone: 71363579 – 78558798

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 5 =