jeu 22 février 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Rentrée touristique de l’ONTB : la 13e édition du SITHO fixée du 26 au 29 octobre 2023

Dans le cadre de son programme d’activités de l’année 2023, l’Office National du Tourisme Burkinabè (ONTB) a tenu sa rentrée touristique. C’était ce jeudi 23 février 2023, du côté du site de sculptures sur granite de Laongo, dans la région du Plateau-Central.

La dégradation de la situation sécuritaire à partir de 2016 doublée de la crise de Covid-19, ont fortement impacté le secteur du tourisme au Burkina Faso. Une situation dont la solution ne peut que venir de la promotion du tourisme interne. Et ce ne sont pas les initiatives qui ont manqué ces dernières années. C’est toujours dans cette dynamique que l’ONTB a organisé sa rentrée touristique, ce 23 février 2023, du côté du site de sculptures sur granite de Laongo. Cette rentrée touristique s’inscrit dans le cadre de son programme d’activités de l’année 2023.

« La seule alternative c’est d’entreprendre des activités capables de booster le tourisme interne », Directrice Générale ONTB

Visite de sites touristiques, conférence publique sur le thème «Tourisme et crise sécuritaire : quelles stratégies de résilience ?», tels ont été les moments forts de cette rentrée touristique. Pour la Directrice Générale de l’ONTB, Yelli Marguerite Doannio/Sou, cette rentrée touristique est d’abord un prétexte pour parler de la situation actuelle du tourisme burkinabè. « On a voulu cette rentrée afin qu’ensemble, acteurs publics et du privé, on puisse mener des réflexions à même de trouver des stratégies efficaces pour la relance du secteur du tourisme. Il s’agit surtout de parler de nos activités innovantes durant l’année 2023. Compte tenu de la situation difficile que connaît le pays depuis quelques années, nous sommes dans l’obligation d’innover pour amener les burkinabè eux-mêmes à pratiquer le tourisme », s’est-elle voulue explicite.

Du reste, le programme des actions innovantes à mener par l’ONTB se situe sur deux objectifs opérationnels, à savoir développer la pratique du tourisme interne et promouvoir la destination Burkina Faso. Au titre du développement de la pratique du tourisme interne, il s’agit entre autres de développer et commercialiser des produits touristiques; d’organiser une cérémonie de lancement de la grande saison touristique marquant ainsi le début des vacances, une occasion d’inviter l’ensemble des burkinabè à la pratique du tourisme; de développer la pratique du tourisme interne et d’organiser des activités commémoratives dans le cadre de la 43e Journée Mondiale du Tourisme.

Quant à l’objectif opérationnel de promotion de la destination Burkina Faso, les activités du programme 2023 se situent comme suit : Participer à la 43e édition de la Foire internationale du tourisme (FITUR) à Madrid en Espagne du 18 au 21 janvier 2023 (déjà réalisée); développer des partenariats de promotion touristique avec des tiers; produire et diffuser des émissions sur le tourisme burkinabè; redynamiser le site web ONTB (www.ontb.bf) et organiser la 13e édition du Salon International du Tourisme et de l’Hôtellerie de Ouagadougou (SITHO), sous le thème «Tourisme interne, facteur de résilience des destinations touristiques». À cet effet, madame Doannio a fait savoir que cette présente édition se tiendra du 26 au 29 octobre 2023 sur le site du SIAO.

Monsieur Abdoulaye Dioni reste convaincu qu’un travail doit être fait pour inciter les populations à la pratique du tourisme

À noter également que cette rentrée touristique a été marquée par une conférence publique, tenue sous le thème «Tourisme et crise sécuritaire : quelles stratégies de résilience ?». Une conférence publique dont la communication a été faite par Abdoulaye Dioni, administrateur des affaires touristiques en service au Ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme (MCCAT). Devant une centaine d’étudiants issus du Centre de Formation Professionnelle Valba et le Centre universitaire de Ziniaré, monsieur Dioni a laissé entendre qu’à la fin des années 2011, les arrivées touristiques au Burkina ont fortement baissé, laissant ainsi place au tourisme interne. Cette situation, selon lui, a permis de promouvoir le tourisme interne, mais peine à combler le vide économique créé par les arrivées touristiques. D’où la nécessité de repartir au niveau des fondamentaux afin de donner l’envie aux burkinabè de pratiquer le tourisme. En d’autres termes, faire du tourisme interne un moyen de résilience pour moins dépendre de la conjoncture internationale.

Une visite guidée du site de sculptures sur granite de Laongo a bouclé cette rentrée touristique.

Boukari OUEDRAOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Office National du Tourisme burkinabè (ONTB) : le nouveau DG Sulaïman Kagoné installé

La secrétaire générale adjointe du ministère burkinabè d'État, de...

Burkina/Musée national: le nouveau DG Sabari Christian Dao installé dans ses fonctions

Le directeur du cabinet du ministère burkinabè d'État, de...

Musique burkinabè : OGDES lance son tout premier clip «Guirma»

Augustin Sedgo, plus connu sous son nom d'artiste OGDES,...

RIPO 2023: La 5e édition se referme avec une nuit dédiée aux partenaires

Le clap final des Rencontres Internationales de Peinture de...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page