Répartition d’août: une enveloppe de 738 278 944 F CFA à répartir entre 11 610 créateurs

 Répartition d’août: une enveloppe de 738 278 944 F CFA à répartir entre 11 610 créateurs

Comme prévu, le paiement de la répartition du mois d’août a officiellement débuté ce mercredi 31 août 2022. Une équipe de notre rédaction a tenu à faire le constat du côté du siège de l’organisme de gestion collective des droits, à Ouagadougou.

La 3e et dernière de l’année, la répartition du mois d’août porte sur les Droits de Reproduction Mécanique (DRM), les Droits de Reproduction par Reprographie (RRO), les droits voisins, la rémunération pour copie privée (RCP) et les droits provenant de l’étranger. A en croire donc madame Compaoré née Zoungrana Armel Renée, Directrice de la répartition du BBDA, 738 278 944 F CFA seront répartis entre 11 610 créateurs membres du BBDA. A cela s’ajoutent les droits en instance des années 2018, 2019, 2020, 2021, février et mai 2022, qui s’élèvent à 339 767 657 F CFA.

De façon concrète, les ayants droits de cette répartition sont entre autres les auteurs, compositeurs, arrangeurs et éditeurs dont les albums ont été reproduits de janvier à juin 2022 en ce qui concerne les DRM; les auteurs et les éditeurs de presse sur les parutions et leurs publications de l’année 2021, pour les RRO; les producteurs, interprètes ou exécutants dont les productions sonores et audiovisuelles ont été exploitées en 2021, en ce qui concerne les droits voisins; quant aux ayants droits RCP, ce sont les auteurs d’ouvrages imprimés et publiés. A noter que 30% du montant dédié à la littérature est octroyé aux journaux de la presse écrite, donc les auteurs et éditeurs des journaux publiés. Quant aux droits provenant de l’étranger, ils sont payés aux artistes membres du BBDA dont les œuvres ont fait l’objet d’exploitation dans les pays avec qui le BBDA a des conventions.

madame Compaoré née Zoungrana Armel Renée, Directrice de la répartition du BBDA

De l’avis donc de madame Compaoré, trois sociétés sœurs dont la SACEM, la SACD et la SUISA, ont fait parvenir des droits. Et comme à son habitude, l’organisme de gestion collective des droits d’auteur burkinabè siège un comité de réclamations. Il a notamment pour rôle de recevoir les éventuelles réclamations de certains créateurs. “Tout commence par le comité de répartition qui est constitué des membres de l’Assemblée Générale par corporation suivant le type de répartition. Selon la corporation, les artistes membres du comité se réunissent après chaque répartition pour la valider. On leur soumet les résultats de la répartition et ils vérifient si cela a été fait dans les règles de l’art. En sus, ils participent à la résolution d’éventuelles réclamations, d’où la dénomination comité de réclamations qui siège durant une semaine pendant la répartition”, a-t-elle précisé.

Du reste, c’est un paiement qui a plutôt bien démarré que nous avons pu constater. En effet, ils étaient nombreux, les créateurs membres du BBDA, à répondre présents à cette première journée du paiement. Miss Wédra, artiste-chanteuse confie que l’opération du paiement se déroule comme prévu sans grand souci. A l’en croire, les revenus sont en deçà des attentes mais cela s’explique selon elle par la situation que traverse le pays, d’où la sous-exploitation des œuvres dans certaines zones. Même son de cloche pour l’artiste humoriste et chanteur Pizzaroro. “Avant, on gagnait plus par-ce que les œuvres voyageaient plus dans les provinces. Chose qui a un peu ralenti à cause de la situation du pays. Mais qu’à cela ne tienne, nous rendons grâce à Dieu”, a-t-il soutenu, avant d’être rejoint par un autre artiste du nom de Badou le Slameur. De l’avis de ce dernier, ce paiement vient à point nommé soulager certains artistes, surtout que la rentrée scolaire est proche.

Pour rappel, les modes de paiement sont notamment par virement bancaire, paiement électronique (Orange Money, Mobicash); en espèces dans les guichets de (Ouagadougou et Bobo-Dioulasso) et par chèque pour les montants supérieur ou égal à 100.000 F CFA. Notons que ces modes de paiement sont applicables aux bénéficiaires de la ville de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso. Quant aux autres localités, seulement le paiement électronique est en vigueur.

 

Boukari OUÉDRAOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
16 ⁄ 8 =