Actualités Danse Entretien

Résidence de création: le Théâtre Soleil reçoit Abdoul Aziz ZOUNDI pour son projet de danse “Chute Perpétuelle”

Depuis le 2 novembre dernier, le Théâtre Soleil sis à Ouagadougou accueille le projet de danse intitulé <<Chute Perpétuelle>> du danseur-interprète Abdoul Aziz ZOUNDI. Cette résidence de création du jeune danseur qui s’étend jusqu’au 24 novembre prochain, répond à la dynamique du Théâtre Soleil d’accompagner les jeunes artistes dans le processus de professionnalisation de leurs carrières.

Danseur-interprète, professeur et formateur d’enfants dans les écoles primaires et secondaires; ce sont entre autres les professions de ce jeune artiste au talent indiscutable. Formé et diplômé de deux programmes de formation en danse contemporaine au Centre de Développement Chorégraphie la termitière (CDC), Abdoul Aziz B. ZOUNDI accumule les ateliers et formations en technique vocale, scénographie et en photographie. Sa carrière de danseur va véritablement prendre forme en 2018, un an après sa formation à la CDC-la Termitière. Depuis le 2 novembre dernier, le Théâtre Soleil accueille le jeune artiste dans ses locaux, en vue de lui servir de tremplin pour sa résidence de création de son projet de danse baptisé <<chute perpétuelle>>.

“Je me suis approché du Théâtre afin de proposer mon projet qui vise à donner un message d’espoir à la jeunesse. C’est surtout un projet inspiré de mon parcours artistique ; les moments de faiblesse auxquels j’ai fait face quand j’ai décidé d’embrasser la carrière de danseur. Et dieu faisant, le centre a jugé opportun de m’accompagner dans ce sens. <<Chute perpétuelle>> est en effet une représentation chorégraphique des moments sombres que chacun de nous traversons. Et pour moi, il s’agit de faire passer un message: celui d’un lendemain meilleur quelque soient les difficultés rencontrées”, a-t-il expliqué.

En effet, ZOUNDI nourrissait déjà l’ambition de réaliser ce projet depuis les années 2017. Et la mise en œuvre de ce projet aujourd’hui ne peut que susciter de la joie pour lui. “Je me réjouis de l’opportunité que le Théâtre Soleil m’offre afin de réaliser ce qui me tient vraiment à cœur. En tant qu’artiste, on ne peut qu’être satisfait à de telles initiatives d’accompagner les jeunes artistes à la professionnalisation de leurs carrières”, a-t-il mentionné.

Aussi, il est important de rappeler que cette résidence de création sera sanctionnée d’une restitution. Et pour ZOUNDI, c’est serait vraiment un réel plaisir de faire découvrir au public, surtout à la jeunesse le fruit de son travail.

À en croire les propos du directeur artistique du Théâtre Soleil Thierry OUEDA, cette initiative prend sa source depuis la création du centre. “Nous avons initié un accompagnement à l’endroit des jeunes artistes en voie de professionnalisation. Un jeune artiste qui finit sa formation a besoin de créer et de diffuser et également de se mettre en réseau avec d’autres professionnels. Et ce qui justifie notre accompagnement à l’endroit de tous ces jeunes danseurs, peintres, comédiens, etc. De ce fait, nous accompagnons chaque année au minimum quatre projets de jeunes artistes en ce qui concerne la résidence.

Il arrive également que nous mettons en place un accompagnement lié au partage de ressources. Nous gardons contact avec ces jeunes en termes de suivi après projets”, a estimé le directeur artistique. Pour lui, l’initiative est noble car permettant aussi à ces jeunes artistes d’aider d’autres jeunes dans le même sens. Pour cette année, les projets qui ont été accompagnés ou en cours d’accompagnement sont entre autres Buud wakat art de Kevin KABORÉ, Mètre carré de Sada DAO et Chute Perpétuelle de Abdoul Aziz ZOUNDI.

Boukari OUÉDRAOGO
Fabrice Parfait SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 30 =