Restitution de création : le spectacle de conte “Supiim” présenté au public Ouagalais

 Restitution de création : le spectacle de conte “Supiim” présenté au public Ouagalais

Le foyer du citoyen du renouveau sis à Ouagadougou dans le quartier wayalghin a accueilli, ce samedi 20 mars 2021, la présentation du spectacle de conte intitulé <<Supiim>> (aiguille en langue française). Initié par l’atelier de la forge, ce spectacle rentre dans le cadre de la 3è édition de la nuit des grands contes qui aura lieu dans la cours du Larlé Naaba du 23 au 26 mars prochain.

Les conteurs devant la forge en plein spectacle

<<Supiim>> est un spectacle joué par d’éminents homme de culture. On trouve parmi ces acteurs, le conteur KPG, le maréchal ZONGO, Azaguin, Farouk, Bassite, François Bamba… <<Supiim>> est un spectacle qui valorise le métier de la forge, un métier héréditaire d’où l’interdépendance des outils du forgeron sont mis en exergue. Ce sont entre autres l’étincelle, le burin, l’enclume, la hache, l’aiguille dont chacun pensait être le plus important au village de koutin. Le spectacle aborde également l’histoire de kossoghin qui a vu la naissance de certains problèmes suite à la chute de l’arbre protecteur qu’est Backa loko.

Le ministre Harouna Kabore, joyeux après le spectacle

Ce spectacle tant apprécié, présenté au foyer du citoyen du renouveau, a connu la présence de ministre du commerce et de l’artisanat, Harouna Kaboré et de certaines personnalités culturelles. Pour le ministre Harouna, “c’est une soirée de savoirs endogènes qui nous a été gratifiée ce soir par ce spectacle, afin de nous aider à comprendre le rôle de l’aiguille dans la société. Elle sert à tisser les liens, elle sert à percher les mystères, à rassembler; c’est est un élément d’humilité car elle habille mais reste nue”.

Quant à Augusta PALENFO présente pour soutenir l’atelier de la forge, elle affirme en ces termes : “c’est une première pour moi de voir ce genre de spectacle, je le trouve bien. c’est un grand enseignement qu’on découvre, c’est un spectacle à voir absolument”. Même son de cloche pour Daouda Sané. À l’en croire, c’est un spectacle de qualité, une nouvelle apparition dans un nouvel univers. Aussi fait-il savoir que <<Supiim>> donne beaucoup de variation et envoie un message fort, celui de l’unité, universel, la complémentarité.

Le spectacle dont la qualité est appréciée de tous dure environ 1h30.

OUEDRAOGO Ousmane ( Stagiaire)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 − 13 =