Actualités Culture Peinture

RIPO 2019 : Les premières dames du Mali et du Burkina Faso à l’exposition.

Le ministre en charge de la culture et des premières dames du Mali et du Burkina Faso, ont effectué une visite du Centre Manego, le mardi 05 novembre 2019 en vue de visiter l’exposition internationale des Rencontres Internationales de Peinture de Ouagdougou (RIPO).

Selon Abdoul Karim Sango à la tête de la délégation, le constat de cette visite se dégage un fait étant d’un niveau de la création artistique à la satisfaction des visiteurs du jour. Abdoul Karim Sango a déclaré être venu saluer le courage des responsables du RIPO qui ont réussi l’organisation de ce rendez-vous biannuel. « Le fait qu’ils sont venus voir les œuvres des artistes montre leur sensibilité face à ce que nous faisons et ils commencent à être beaucoup plus regardant », a-t-il fait savoir.


En effet, cette visite des premières dames, a-t-il confié, apporte un plus à la culture. À l’écouter, c’est un signe de l’intérêt que les autorités accordent au secteur de la culture et principalement aux RIPO. La position des arts plastiques, la diversité de la création artistique, à l’entendre, incite en tant que gouvernement à accorder plus d’importance à ce secteur. Après avoir vu la capacité et le talent des artistes plasticiens, M. Sango a laissé entendre que le gouvernement verra dans quelle mesure soutenir la manifestation. Par la suite, la promotrice a indiqué que les RIPO ont été honorées par cette visite de ces trois personnalités.

À entendre, Suzanne Ouédraogo a précisé que l’objectif est de promouvoir l’art et la peinture en particulier des personnalités qui s’intéressent et qui s’achètent même des tableaux. À cet effet, le ministre en charge de la culture a souligné que les arts plastiques n’ont pas toujours bénéficié d’un intérêt de la part du public. C’est dans ce cadre que le ministre Sango a lancé un appel aux structures notamment les banques, les institutions en vue qu’elles prennent de la création artistique. Ce soutien est un gage pour améliorer et créer un espace qui permet aux artistes de faire du business, selon lui.


Sur la qualité de la meilleure œuvre, pour Abdoul Karim Sango, toutes les œuvres se valent en matière de création artistique et qu’il apparaît grossier de procéder à leur hiérarchisation. L’espoir de la promotrice est que les rencontres picturales font désormais objet d’attention des autorités du pays. En guise de reconnaissance, les artistes ont offert des tableaux aux deux premières dames. En remerciant ses visiteurs pour leur accompagnement, la directrice des RIPO a invité le public et surtout les institutions et les entreprises à prendre part aux ventes aux enchères qui auront lieu le 09 novembre prochain.

Achille ZIGANI

Crédit photo : Artistebf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 × 4 =