Culture Entretien Peinture

RIPO 2019 : Moussa Traoré et le code génétique du porc-épic.

Moussa Traoré est un artiste plasticien d’origine Malien. Nous l’avons rencontré dans la salle d’exposition internationale du Centre Maanego. Il nous explique la technique de sa peinture avec des taches qui brasse les écritures traditionnelles des dogons, des bobos, senoufo et bambara.

Deux tableaux sans titre, il n’y a que des signes par lesquels on peut interpréter. Le regard du visiteur fait immersion dans l’aspect abstrait des symboles ou le jeune peintre Moussa laisse sa technique. Moussa porte des traits qui sont les chemins. Pour dire aux amateurs que chaque homme doit tracer son Chemin. Et chaque point marque pour lui dans la vie de chaque homme des interrogations. En effet, on peut lire des poils qui jalonnent les bras et les pieds du portrait qui questionnent son courage. Encore plus, sur les réalités de la tradition, il définit l’homme quand on le voit ou on l’aperçoit comme de l’énergie.

 

Dans le silence du tableau qui encourage tout homme à travailler pour son propre énergie, se croise la métaphore du porc-épic. Moussa ne rapproche que le porc-épic au regard, l’animal qui se défend à partir de l’usage de son énergie.
Qu’importe peu le nom ou la taille qu’on donne, c’est l’esprit pour l’artiste Moussa qui compte le plus. Là encore, il ne s’attache qu’à l’essence des choses et ce qu’elle dégage et transmet en termes de vitalité. La couleur n’aucune signification mieux il évite les couleurs agressives pour être sobre au pinceau. Son inspiration vient de la tradition avec une technique d’acrylique.

Sa méthode est de tacher la toile pour à la suite situé et dessiné des formes qui donne un sens réel à partir de l’imaginaire. Diplômé de l’Institut National des Arts INA, il poursuit ses études supérieures en arts au Conservatoire des arts balla Fasséke KOUYATE. Le jeune artiste a fait ses débuts en peinture et à la sculpture par des techniques de soudures et d’alliages de divers métaux. Il a acquis des connaissances avec des professeurs tels Ludovic Fadrero, Abdoulaye Konaté, Amadou Sanogo etc.

Achille ZIGANI

Crédit photo : Parfait Fabrice SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
27 × 3 =