RIPO 2021: les hostilités de la biennale des arts plastiques officiellement lancées

 RIPO 2021: les hostilités de la biennale des arts plastiques officiellement lancées

La capitale burkinabè accueille du 5 au 14 novembre 2021, la 4e édition des Rencontres internationales de peinture de Ouagadougou (RIPO). Le top depart a été donné ce 5 novembre 2021 à travers un vernissage d’exposition regroupant des artistes plasticiens de 16 pays.

Et à en croire madame la directrice des RIPO, Suzanne Songa/Ouédraogo, c’est un défi de tenir cette 4e édition des RIPO en ce sens qu’elle accueille des artistes-plasticiens venus de 16 pays

<<Pour la (sur)vie d’un art transnational>>, c’est sous ce thème que s’est ouvert l’édition 2021 des Rencontres internationales de peinture de Ouagadougou, ce vendredi 5 novembre 2021 du côté du centre culturel Naanego à Ouagadougou. Et à en croire madame la directrice des RIPO, Suzanne Songa/Ouédraogo, c’est un défi de tenir cette 4e édition des RIPO en ce sens qu’elle accueille des artistes-plasticiens venus de 16 pays, au nombre desquels nous avons le Ghana, le Burundi, la Serbie, le Sénégal, la France, le Maroc, la Tunisie, et bien d’autres. Le choix de ce thème répond au souci d’interroger la problématique de la mobilité des artistes dans un contexte sanitaire précaire.

Cette cérémonie d’ouverture a été également marquée par le vernissage de l’exposition internationale des œuvres des artistes de 16 pays invités, incluant bien-sûr ceux du Burkina Faso. Ce sont notamment des artistes peintres, photographes, arts de la vidéo, des artistes en installations, des galeristes, des collectionneurs, etc. Aussi, il est prévu lors cette biennale, des ateliers, des conférences sur la mobilité, les droits d’auteurs, des masters class. A cela s’ajoutent les <<RIPO OFF>> au niveau des espaces culturels Naanego et Kayiri. Selon les propos de Madame la directrice des RIPO, des devanciers des arts plastiques ont également joint leur présence à cette édition en vue de partager leurs expériences.

le parrain de ladite cérémonie, le ministre de l’Energie, des mines et des carrières, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, c’est qui est impressionnant, c’est de voir sur un même lieu des cultures de pays différents

Pour le parrain de ladite cérémonie, le ministre de l’Energie, des mines et des carrières, Dr Bachir Ismaël Ouédraogo, c’est qui est impressionnant, c’est de voir sur un même lieu des cultures de pays différents. “Les œuvres exposées ici ce soir sont d’une beauté incroyable. Pour ce faire, je tiens à féliciter madame la promotrice pour ce créneau de promotion et de marché pour les artistes plasticiens. C’est une initiative qui mérite d’être accompagnée. Pour notre part, nous ferons de notre mieux pour donner plus de visibilité à cet événement qui est fédérateur et source de brassage culturel entre les peuples du monde”, a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, madame la promotrice a laissé entendre que les artistes plasticiens désirent quitter la précarité pour enfin vivre avec dignité. Pour ce faire, elle demande que diligence soit faite pour une application de la Loi nº 037-2017/AN dite de 1% artistique, portant obligation de décoration artistique des édifices et bâtiments publiques recevant du public au Burkina Faso. De ses dires, l’application de cette loi donnerait du travail, des revenus conséquents aux artistes plasticiens, au vu du boom de l’immobilier dans certaines grandes villes du pays.

Les RIPO sont l’initiative de Madame Suzanne Songa/Ouédraogo, portées par l’Association pour la promotion des arts plastiques (APAP). La présente édition se déroule, sous le co-financement du Fonds de développement culturel et touristique (FDCT) et l’Union européenne à travers le Programme d’appui aux industries créatrives et à la Gouvernance de la culture (PAIC-GC).

Boukari OUÉDRAOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
18 × 5 =