RITLAMES 2022 : Rasmane Bassam s’octroie le prix baoré

 RITLAMES 2022 : Rasmane Bassam s’octroie le prix baoré

La deuxième édition des Rencontres internationales de théâtre en langues maternelles ( RITLAMES) a refermé ses portes le samedi 19 novembre après quatre jours de manifestations. L’édition a connu la distinction de Rasmané Compaoré au prix baoré.

Après avoir connu son lancement officiel le 16 novembre, le festival a baissé les rideaux le 19 novembre 2022. Se refermant, pour les premiers responsables, les activités ont été tenues avec une grande satisfaction. Deux prix de reconnaissances ont été attribués au cours de cette édition 2022. Il s’agit notamment du prix baoré et du prix de l’espoir. Dédié à Rasmané Compaoré dit Rasmane Bassam, ce prix baoré constitue une marque de reconnaissance. «Je les remercie seulement. Ils m’ont respecté, ils m’ont considéré. Je ne peux cesser de les remercier. C’est Dieu qui va les payer. Je prie que Dieu les honore comme ils l’ont fait avec moi», a-t-il laissé entendre.

Devenant le quatrième trophée de sa carrière de militant pour le développement des langues maternelles, le lauréat a appelé à la continuité du festival afin de mieux impacter le développement du pays. «Ce sont nos coutumes, si nous les abandonnons pour suivre celles des blancs, ce ne serait pas normal. Leur travail est très nécessaire, ça contribue au développement du pays. Nous prions que Dieu facilite et accompagne l’évènement», a-t-il indiqué.

Quant au prix de l’espoir, il a été attribué à Edoxi Lionelle Gnoula pour le combat mené au quotidien pour les langues maternelles. Tout en recevant le prix, son ressenti fut joie et reconnaissance à l’égard du festival. «Je ne peux que dire que je suis contente et assez satisfaite de ce festival parce que c’est un rêve qui s’est réalisé. Je me suis assez réjouie de voir que ce rêve est enfin là et que ça honore nos langues maternelles», s’est-elle réjouie.

La deuxième édition, a été une grande satisfaction pour le président du comité d’organisation des RITLAMES Hypolite Kanga. Selon lui l’engouement autour du festival a été au-delà des attentes. «Elle est très satisfaisante parce qu’on ne s’attendait pas à beaucoup d’engouements. La première édition était magnifique, cette fois-ci, c’est au-delà de nos attentes parce que tout ce dont on souhaitait faire, on l’a fait plus qu’on ne l’attendait», a déclaré le président du comité d’organisation. Rideaux tombés, le rendez-vous a été donné à l’année prochaine.

Joël THIOMBIANO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
1 + 16 =