Actualités Culture Société

Rôle éducatif du Musée: Les acteurs du milieu scolaire, sensibilisés

Au Burkina Faso, les musées sont perçus comme des lieux où l’on conserve des vieilles choses. Cette conception démontre la faible fréquentation voire inexistant des musées par les nationaux au profit des touristes. Toute chose qui se comprend par le fait qu’il ne fait pas partie de leur quotidien soit par ignorance soit par un désintérêt. C’est dans cette dynamique que la direction générale du musée nationale en collaboration avec la direction des activités sportives culturelles et des loisirs de l’éduction (DASCLE) a organisé un atelier de sensibilisation sur le rôle éducatif, le mardi 3 décembre 2019 à Ouagadougou.

L’atelier est une volonté du ministère de la culture des arts et du tourisme, a souligné le représentant du ministre Vincent Sedogo, par ailleurs directeur du patrimoine culturel (DGPC), à créer une synergie d’action entre les deux départements ministériels. En effet, face à des responsables culturels et sportifs des établissements publics et privés, ce dernier a dégagé le bien-fondé de l’activité qui vise à leur sensibiliser sur le rôle éducatif les institutions muséales. Selon le représentant du Directeur des activités sportives culturelles et des loisirs de l’éduction (DASCLE), Djibril Ky, cet atelier vient à point nommé, a indiqué. Sur ce, il a estimé que cette action est une valeur ajoutée qui va embellir les autres initiatives du ministère en charge de l’éducation qui sont engagées sur le terrain dans le sens d’enseignement des valeurs culturelles traditionnelles.

Une telle chose, a-t-il poursuivi le directeur du patrimoine culturel, en vue d’arriver à court terme à introduire des modules de formations et d’enseignements dans les programmes scolaires et académiques. Dans cet ordre d’idées, l’objectif visé, est d’œuvrer à l’appropriation des valeurs culturelles, selon ses dires. Car, « en plus de leurs activités traditionnelles de conservation, les musées sont des lieux d’apprentissage et de loisir qui offrent un cadre d’enseignement sur le patrimoine principalement les us et coutumes », a soutenu Vincent Sedogo.

« La dimension éducative du musée »

Par la suite, la directrice du musée, Rasmata Sawadogo s’est appesanti pour plus de raison sur la dimension du musée qui est d’éduquer avant de poursuivre que ces institutions ne sont pas fréquentables soit par les nationaux qui n’y trouvent pas aucun intérêt une ignorance. Comme quoi, a-t-elle indiqué, la vision de musée national est que ces encadreurs pédagogiques soient puissent valoriser cette culture du musée dans toutes les sphères de les établissements scolaires. D’où l’intention de sa structure de convaincre les nationaux à fréquenter le musée. Et de soutenir que c’est dans ce cadre que les travaux de sensibilisation est une occasion qui va se concrétiser à travers une instauration dans les programmes d’éducation, des séances de visite et d’ateliers pédagogiques.

Au cours la rencontre d’une journée, les acteurs se sont penchés sur trois thématiques telles « la conservation et la valorisation du patrimoine culturel national auprès du scolaire », « le musée : un autres moyen d’éducation pour les scolaires », « le burkindlim : les valeurs cardinales ». Par ailleurs, le volet essentiel est l’ouverture officielle l’exposition « Burkindlim » dans le pavillon Jean Rouch du Musée nationale. Une activité prévu pour trois jusqu’au 3 mars 2020. Enfin cette activité est mise à profit des responsables culturels et sportifs des établissements publics et privés.

Achille ZIGANI

Crédit photo : Parfait Fabrice SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 3 =