Actualités Info Presse Spectacle Théâtre

SAISON 2019 DU CARTEL : Le premier spectacle « Serments » enregistre des milliers de spectateurs.

Le public Ouagalais et environnant ont suivi le spectacle « Serments » du 25 avril au 18 juin 2019. Les chiffres indiquent que près de 3000 spectateurs ont découvert cette création retenue pour la Saison Théâtrale 2019 du Cartel ; en tenant compte de la situation politique, sécuritaire et sociale du Burkina.

Mise en scène par Mahamadou TINDANO et adapté du texte « La mort du roi Tsongor » de Laurent GAUDÉ, « Serments » incarne dans une Antiquité imaginaire, le vieux Tsongor, roi de Massaba, souverain d’un empire immense, s’apprête à marier sa fille. Mais, au jour des fiançailles, un deuxième prétendant surgit. La guerre éclate : c’est Troie assiégée, c’est Thèbes livrée à la haine. Le monarque s’éteint, son plus jeune fils s’en va parcourir le continent pour édifier sept tombeaux à l’image de ce que fut le vénéré – et aussi le haïssable – roi Tsongor. Serments a été diffusé six fois dans les salles de représentation convention (Théâtre du Cartel et Grâce Théâtre) et six fois également en décentralisé dans les quartiers périphériques et commune rurale de Ouagadougou.

Ce premier spectacle diffusé par le Cartel cette saison a investi les quartiers périphériques et quelques localités environnant de Ouagadougou que sont Pabré, Saaba, Kokologho et Komsilga. Une population ravie qui a donc bénéficié de cette large diffusion.
La Fédération du Cartel est une structure d’administration et de gestion commune de quatre (04) compagnies de théâtre burkinabé que sont la Compagnie Théâtr’Evasion, la Compagnie Théâtre Eclair, l’Association Grâce Théâtre du Burkina et la Compagnie du Fil. Ces compagnies développent, depuis plusieurs années, des projets et connaissent des besoins croissants dans le domaine de l’administration, du suivi et de la gestion de projets.

La Saison Théâtrale bénéficie du soutien des partenaires Africalia et Le Bureau de la Coopération Suisse et contribue par ailleurs à rendre dynamiques, les espaces de diffusion de théâtre du pays. La Fédération du Cartel espère bénéficier davantage de l’implication et du soutien des autorités du Burkina et surtout du public, qui est invité à participer aux spectacles proposés par les artistes et les compagnies.

Filasko Moussa KABORÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 21 =