jeu 25 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Seydoni Production : Des anciennes technologies de l’industrie musicale exposées au musée national.

La maison de production Seydoni en collaboration avec le musée national a organisé le samedi 2 février 2019 une exposition les technologies anciennes et la possibilité de leur remise en marche pour comprendre le chemin parcouru.

Désormais, Seydoni Production est, pour plus de raison, la maison de production de référence en matière d’industrie musicale burkinabè. C’est pour se souvenir de l’histoire de la technologie sur la création artistique et de richesse nationale sur plan musical, de la technologie sur la diffusion des valeurs culturelles. Tel est l’objectif visé par cette exposition qui se tiendra du 2 février au 16 mars 2019 à Ouagadougou.

L’ouverture a eu lieu le samedi 2 février 2019 au sein du musée national. Pour le PDG de Seydoni Production, Seydou Richard Traoré, cette exposition est un devoir de mémoire. « Si on ne parle pas assez de nos succès, on n’aura pas confiance en nous. A l’époque, Seydoni Production avait plus de 60 employés donc plus de dix millions de salaire à payer. Et pour ceux qui disent qu’il n’y a pas d’industrie musicale au Burkina, ils ont intérêt à voir la réalité en face.  De 1999 à 2000, Seydoni a permis la sortie de 350 albums », a lancé Richard Traoré.

Une telle exposition organisée par Theresa Traoré, s’est tenue simultanément à Ouagadougou et en Suède. Il a ajouté que le but aussi est de montrer aux populations, les heures de gloire des anciennes technologies de l’industrie musicale. « On a suivi l’évolution de la musique au Burkina depuis mon enfance. Et l’idée des cassettes m’a touchée particulièrement parce ce n’est pas qu’une ancienne valeur matérielle mais aussi une valeur historique et nostalgique », a fait savoir Theresa Traoré.

Et Richard Traoré de soutenir que les gens ont tendance à oublier ce qu’une technologie nous a apportés. C’est pourquoi, les organisateurs sont unanimes sur le fait que c’est une exposition qui va permettre à la population de connaitre certaines anciennes technologies qui ont marqué l’histoire de l’industrie de la musique du Burkina Faso. Enfin, une visite pédagogique avec le directeur de Seydoni production, Prospère Traoré a montré l’évolution des cassettes au CD et finalement à l’adaptation à l’ère du numérique.

Achille ZIGANI

Parfait Fabrice SAWADOGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

DÉDICACE : Sofiano avec maturité rebelote avec un 4e album

Sofiane Balzak Kanazoé, connu sous son nom de scène...

Danse Kalma : MC Stéphane sort une œuvre musicale chorégraphique

« La reconquête de Koumbli » est la nouvelle galette musicale...

Nécrologie : KINDISS, le « Roi du Binon » s’en est allé

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès...

Ouagadougou: Le 13e Rim-Tansoba accède au trône à Sabtenga 

Son excellence le Rim-Tansoba (Mouss Tansoba) est fait désormais...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page