sam 13 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

SHOWBIZ: Les médias, un outil indispensable à la promotion artistique.

Un artiste doit pourvoir garder relations avec les médias et les hommes de médias qui jouent un rôle clé dans la promotion d’une oeuvre,qu’elle soit musicale ou autre. Mais focalisons nous sur le domaine musical.

Si, on considère la musique comme un business, elle obéit à des stratégies à respecter pour un succès.
Les médias et ceux qui les animent demeurent incontournables dans la promotion d’une oeuvre.
Le seul contact avec les médias et hommes de médias ne doit pas être les conférences de presses. Il faut se construire un réseau qu’on ravive fréquemment.
Ainsi , pour les artistes adossés au maisons de discs, major; il est de notoriété que ces structures collaborent officiellement avec des médias et parfois officieusement avec des animateurs et journalistes influents.
La promotion d’une oeuvre coûte chère , mais tout n’es pas que argent , il faut se doté d’un staff dynamique pour maintenir ce réseau.
Nos artistes pêchent souvent en ne constituant pas de réseaux d’hommes de médias. Certains se contentent de produire des œuvres , faire quelques buzz sur les réseaux sociaux en oubliant l’approche médiatique.
Pire , certains n’envoient même pas les chansons sur les médias , ils se contentent de YouTube ,Whatsap et invitent les animateurs à aller télécharger les chansons via ses nouveaux outils . L’artiste oublie qu’il est dans le business. Comme réponse à ce comportement, ils affirment que les artistes étrangers joués sur les médias au Burkina Faso n’envoient pas les chansons , que les animateurs téléchargent. Ils oublient que les artistes étrangers ne sont pas au Faso et ne sont pas généralement en promo.
Même s’il faut reconnaître que certains médias et animateurs ne font plus d’efforts de recherches musicales ; il existe tout de même des hommes de médias dévoués et disponibles pour accompagner la promotion.
Il faut noter que dans le temps, les animateurs et programmateurs radios et télévisions recevaient les chansons des artistes étrangers via DHL ; ces acteurs de médias là étaient déjà dans les réseaux des maisons de discs en Afrique et en Europe.
Plupart , Seydoni production, qui a acheté des licences d’artistes dans des maisons de productions à travers le monde faisait la promotion des artistes via son réseau de médias et hommes de médias.
En indépendant ou avec maison de discs , les artistes doivent avoir leurs réseaux.
N’oublions pas que nous sommes dans le business du show.

Source: Marius Diessongo.

La Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Ouagadougou: Le 13e Rim-Tansoba accède au trône à Sabtenga 

Son excellence le Rim-Tansoba (Mouss Tansoba) est fait désormais...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page