dim 23 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

SIAO 2018 : 11 pays en compétition pour le Prix de la créativité

Parmi les Prix les plus convoités du Salon international de l’Artisanat de Ouagdoguougou (SIAO), figure en bonne place le Prix de la Créativité décerné à la meilleure œuvre artisanale. Pour cette 15e édition du SIAO, une équipe d’Infos culture du Faso a fait un tour du côté du Pavillon de la créativité pour avoir une idée sur les pays qui compétissent cette année pour ce Prix.

Le Pavillon de la créativité force l’admiration des visiteurs par la qualité des œuvres exposées. Du matériel immobilier en bois sculpté ou fait à base de matériaux de récupération en passant par des tableaux, des chaussures en cuir. Ce sont entre autres les œuvres que l’on peut retrouver dans ce Pavillon dédié à la créativité des artisans africains.

Selon le scénographe dudit Pavillon, Inoussa Dao, par ailleurs Président des artisans du Village artisanal de  Ouagdougou, 11 pays prennent part au concours de la créativité du SIAO 2018 à savoir le Ghana, la Côte-d’Ivoire, le Niger, le Burkina Faso, l’Afrique du Sud, le Cameroun, le Bénin, la Guinée, le Madagascar, le Sénégal et le Nigeria. D’après Inoussa Dao, chaque pays a procédé par une présélection à l’interne pour retenir les œuvres qui entrent dans le thème du SIAO 2018 à savoir « Artisanat africain, exigence du marché et développement technologique ». Ce sont donc les œuvres présélectionnées au niveau national qui sont en compétition au Pavillon de la créativité avec celles des autres pays. A en croire Inoussa Dao, beaucoup de critères ont prévalu à la présélection. « Il faut que l’œuvre réponde au thème de cette année, qu’elle soit accessible au marché, qu’elle soit transportable et qu’elle ne soit pas encombrante. Aussi l’artisan doit être capable de reproduire l’œuvre à l’échelle », nous a-t-il confié.

D’après le Président des artisans du Village artisanal de Ouagadougou, le jury s’active pour la délibération des différents prix, et d’ici jeudi les œuvres retenues seront connues. Pour faciliter le travail du jury, des commissions ont été mises en place. Et l’idée du Pavillon de la créativité, selon Inoussa Dao, c’est de faciliter le travail des différentes commissions. Que chaque commission puisse trouver les meilleurs ouvres sur place dans le Pavillon de la créativité pour la sélection.

En tant que scénographe, il a relevé quelques difficultés dont la principale est l’arrivée des œuvres de l’internationale. Certaines œuvres arrivent en retard, et cela complique la tâche du scénographe qui doit mettre en lumières toutes les œuvres qui ont été présélectionnées pour le concours de la créativité. Et quatre jours après l’ouverture du SIAO, certaines œuvres n’étaient toujours pas encore arrivées.

En plus du prix de la créativité, on peut noter le prix du Festival Laafi Balla, le prix de l’excellence, le prix de l’Assemblée Nationale, le prix de la LONAB.

Yssoufou SAGNON et Fabrice Parfait SAWADOGO

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Festival des Retrouvailles du Nahouri : la première édition ouvre ses portes à Pô

La toute première édition du Festival des Retrouvailles du...

Burkina/Solidarité : Des artistes et acteurs culturels natifs de mai font parler leur cœur

Le camp militaire général Sangoulé Lamizana a accueilli ce...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page