Actualités Mode Stylistes

SIPAO 2019- Défilé de mode: Les stylistes charment le public par leurs créations

En prélude à la 3e édition du Salon international du prêt-à-porter africain de Ouagadougou (SIPAO) s’est tenu ce samedi 21 décembre 2019 à la place de la nation, lieux des expositions, le grand défilé de mode. Un moment fort pour les femmes et hommes mode de montrer leur savoir en à la matière.

Du 14 au 23 décembre 2019 se tient la 3e édition du SIPAO à la place de la nation. En marge de cela, a lieu le grand défilé de mode.
C’est sur une scène en forme de «T», dressée à cet effet, que s’est effectué ledit défilé. Avec des mannequins professionnels, plus d’une dizaine de maison de mode se sont succédé à la scène pour montrer leurs créations au public sorti nombreux. Chaque maison de mode à travers ses coupes vestimentaires ou ses modèles ont pu émerveiller plus d’un à sa manière. Parmi ces maisons de mode, on peut citer Céleste confection, Fama fashion, Ide Mava, Bozz créat, 3K fashion, Ymare Mode, Dao man, etc.

Pour le promoteur, Ide Mava l’objectif de cette soirée est de valoriser les hommes de mode en leur permettant dévoiler au public leurs créations.
Le ministre en charge du commerce qu’y était en tant président d’honneur, a salué ces stylistes qui œuvrent pour la promotion de la mode africaine à travers leurs créations. Il leur a de même affirmé son engament à les accompagner lorsque l’occasion se présentera. Et sans hésitation. « Nous avons énormément de couturiers, de stylistes qui valorisent à la fois le pagne le faso danfani mais qui vont au-delà en utilisant beaucoup de tissus produits en Afrique et par tout ailleurs… je voudrais donc saluer les anciens tailleurs devenus couturiers, stylistes.

A chaque fois que nous aurons l’occasion de les accompagner, de les soutenir ; nous n’allons pas hésiter. Parce qu’à travers le couturier que nous arrivons à donner de la valeur au faso danfani, que nous arrivons à donner de l’importance aux milliers de tisseuses aux coton-culteurs. », a-t ’il affirmé.Tout comme son homologue, le ministre en charge de la communication, Rémi Fulgence Dandjinou, par ailleurs, président de la cérémonie, a souligné que « Je pense qu’il faut sérieusement féliciter, encourager ce secteur qui est porteur de recherches et de créations.

C’est un métier qui crée énormément de richesse. Je souhaiterais que l’on puisse énormément en tirer profit et nous ayons cette chance d’avoir un secteur créé par nous-même qui est porteur d’emploi, de richesse et qui crée véritablement l’écosystème à même de satisfaire nos femmes qui font le tissage, à nos frères et sœurs qui font la culture du coton ». Le clou de la soirée fut la remise aux créateurs des attestions de reconnaissance de leur travail. Le rendez-vous est donc pris pour 2020 pour la 4e édition.

SG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 5 =