SIPAO : Les merveilles des créateurs de mode d’Afrique encore exposées à Ouagadougou.

 SIPAO : Les merveilles des créateurs de mode d’Afrique encore exposées à Ouagadougou.

Depuis l’ouverture de la deuxième édition du SIPAO 2018 le 1er décembre dernier à la Place de le Révolution à Ouagadougou, le public visite les stands. Sur place, l’on expose les touches des créateurs du contient en matière de création de vêtements prêt-à-porter dans toute sa diversité. À quelques heures de la fin du salon le 9 décembre, INFOS CULTURE DU FASO a effectué le deplacement pour constater de vusu ces habits confectionnés à partir de produits locaux ou mixés.

A l’occasion de ce deuxième rendez-vous du Salon international de prêt-à-porter africain de Ouagadougou en abrégé SIPAO, plusieurs créateurs venus de l’Afrique sont présents dans la capitale burkinabè. Cette année, l’evenement du 1er au 9 décembre rassemble les adeptes, revendeurs et acteurs autour du thème: « Création, conquête de marché et emploi ». Selon le promoteur, Ide Mava, ce “plus grand marché ” de prêt-à-porter sur le contient est né de la volonté d’amener les créateurs de mode à être compétitifs, dynamiques et d’apporter leur partition au développement du Burkina Faso et en Afrique. Disons que SIPAO travaille à donner de l’éclat aux acteurs dudit domaine. À l’issue de notre visite vendredi à la Place de le Révolution à Ouagadougou, disons que SIPAO représente un rendez-vous du donner recevoir favorisant surtout les bonnes affaires. L’on retrouve des créateurs comme MERVEILLE CONFECTION; FIDÈLE 1ER; MOHASE DESIGN; IDÉ MAVA; ARYEN; MOSES; ZEK SYL; CELESTE et bien d’autres d’ici et d’ailleurs. Concernant les stylistes burkinabè, leurs créations restent influencées par les tissus du terroir tels que le Faso DANFANY et le Kôkô DUNDA. Au delà de découvrir les richesses africaines en tissus et conception de vêtements locaux, les festivaliers profitent faire des achats. L’occasion qui met aussi en exergue les pagnes tissés et conventionnels propres aux africains confronte visiblement les acteurs de la faitière dont créateurs, revendeurs et acheteurs nationaux et internationaux.

Tout comme à la première édition, il est attendu le “grand défilé” ce samedi soir avec 40 mannequins bien choisis lors d’un casting passé. Ces dernier depuis le podium ouvert au grand public présenteront les produits vestimentaires devant des imminents consommateurs et friands de mode d’Afrique actuellement à Ouagadougou.

Filasko Moussa Kaboré

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
7 × 26 =