Actualités Art culinaire Société

Sixième édition du camp vacances cuisine: les enfants initiés à l’art culinaire

Débutée le 15 juin dernier, la sixième édition du Camp vacances cuisine a refermé ses portes ce mercredi 5 août 2020 au quartier Pissy de Ouagadougou sous le parrainage de Mme Denise Coulibaly, journaliste à Savane Médias. Cette énième édition, organisée par madame Adèle SAWADOGO, plus connue sous le pseudonyme de Rayana, vise à inculquer aux tous petits une culture d’art culinaire.

Initié par madame Adèle SAWADOGO, alias Rayana, le camp vacances cuisine est un cadre d’apprentissage culinaire au profit des enfants dont l’âge varie entre 6 à 18 ans. Et cette année, c’est dans un contexte marqué par la situation de la covid-19, que s’est tenue la sixième édition au quartier Pissy de Ouagadougou. Après presqu’un mois et demi de formations, la présente édition a refermé ses portes ce mercredi 5 août. Ce sont près de 103 enfants qui ont reçu, durant trois sessions, des formations en cuisine de mets burkinabè, européens et de la sous région. Ainsi ces formations ont concerné plus d’une trentaine de mets, soit trois mets par jour.

A cet effet, la promotrice du camp, madame Adèle SAWADOGO, nous livre ses sentiments. (Je suis très satisfaite des résultats obtenus durant ce moment de formation avec ces enfants. Dans l’ensemble, tout s’est bien déroulé, même s’il faut souligner quelques soucis de disciplines. En plus des leçons de cuisines, nous leur avons procurer également des conseils utiles de savoir-vivre, et des cours d’hygiène. Je remercie tous les parents qui ont bien voulu nous confier leurs enfants durant cette formation, car ce n’est pas évident. Cependant je les exhorte a jouer le rôle de suivi de sorte que les enfants mettent en pratique ce qu’ils ont appris pendant ce camp).

De ce fait, monsieur Dénis Kaboré Koudbi rassure qu’en tant que parent c’est de leur devoir de mettre tout en œuvre pour la continuité de ce que leurs enfants ont acquis comme formation lors de ce camp vacances cuisine. Mais de son point de vue, il va falloir mettre à leur disposition les moyens nécessaires à ce effet. Pour lui, il était vraiment opportun d’inscrire ses enfants à ce camp, en ce sens qu’il faut leur inculquer les leçons de cuisines dès leur bas âge. (Nous saluons cette initiative et apprécions le contenu de cette formation), a-t-il ajouté.

Sentiments de satisfaction des uns et des autres auxquels les enfants n’ont pas voulu rester en marge. A cet effet, l’un des enfants bénéficiaires de cette formation, Provost Amélie Emmanuella s’exprime en ces termes: (J’ai été ravie de participer à ce camp vacances, vu la pluralité de la cuisine des mets que j’ai reçus. De façon plus clair, nous avons été formé en cuisine africaine et européenne. Mais au-delà de tous, nous avons reçus des conseils de la part de notre formatrice. Au sortir de cette activité, je pense mettre exergue, ce que j’ai appris ici).

Cérémonie également à laquelle, la marraine Denise Coulibaly, par ailleurs journaliste à Savane Médias, n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction quant à sa volonté d’accompagner une telle initiative à l’endroit des enfants. Pour elle, cette formation en art culinaire est une aubaine pour les parents en ce sens même qu’elle permettra aux enfants de prendre part aux activités culinaires de la maison. Ainsi, a-t-elle souhaité que les parents jouent le rôle de suivi dans la mise en pratique de ce qu’ils ont acquis à ce camp.

Au terme de la cérémonie de clôture de ce Camp vacances cuisine acte 6, des attestations ont été remises aux enfants participants. Les enfants, quant à eux ont promis d’assurer la continuité de l’apprentissage une fois de retour chez leurs parents respectifs.

Fabrice Parfait SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 − 18 =