dim 23 juin 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

SNC BOBO 2023 : C’est parti pour les compétitions en sports traditionnels

Depuis le 29 avril dernier, les activités de la 20e édition de la SNC se déroulent. Les unes après les autres, les différentes compétitions entrant dans le cadre de la SNC BOBO 2023 sont lancées. Ce 1er mai 2023, c’est au tour des sports traditionnels d’être officiellement lancés.

le ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi, Boubacar Savadogo,

La prise en compte des sports traditionnels dans les activités de la SNC s’inscrit selon le ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi, Boubacar Savadogo, dans la logique de la diversité de notre culture et renvoie à la multiplicité des formes par lesquelles les US et coutumes de nos groupes ethniques trouvent leur expression.

À en croire Monsieur le ministre, chaque culture a son sport de prédilection. C’est ainsi que le football et le basketball naquirent respectivement en Angleterre et en Amérique. La lutte traditionnelle burkinabè et le tir à l’arc sont des jeux sportifs aux origines ancestrales, a-t-il soutenu. « Ces deux disciplines ont toujours été le jeu de nos pères, de nos arrières grands-pères et ont été pratiquées comme activités de loisir ou utilitaires », a déclaré le patron du département en charge des sports.

le Directeur Régional du ministère en charge des sports, D Gilbert Lompo

Pour cette édition de la SNC, au niveau des sports traditionnels, il y a eu beaucoup de défections, selon le Directeur Régional du ministère en charge des sports, D Gilbert Lompo. « Sur 152 lutteurs attendus, nous n’avons enregistrer que 95. Au niveau des archets, sur 54, nous en avons 34 qui ont répondu à l’appel », a-t-il informé. La raison de ces défections, selon le Directeur Régional, est dû au fait que les éliminatoires qui qualifient les sportifs ont lieu depuis 2019. Au regard du temps écoulé, l’âge et les réalités sociales ont conduit beaucoup à jeter l’éponge. C’est du moins ce qu’il a soutenu.

Malgré toutes ces difficultés, les sports traditionnels sont bel et bien dans le programme de la 20e édition de la SNC. Les sportifs qui ont répondu à l’appel sont là et prêts à tenir les festivaliers en haleine avec leurs talents. À l’issue de la cérémonie d’ouverture officielle, les éliminatoires au niveau de la lutte traditionnelle ont déjà commencé. Les lutteurs ont déjà commencé à livrer combat pour espérer se voir qualifier au tour prochain. Des récompenses, il y en aura, a rassuré le Directeur Régional sans donner plus de détails.

Almamy SOFA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Promotion culturelle: Les masques à l’honneur à travers une exposition permanente

Le musée national du Burkina a accueilli, ce vendredi...

Festival international du pétanque: l’édition 2 s’annonce sous le signe de la solidarité

Le comité d'organisation du festival international du pétanque de...

ZAGTOULI : des rites initiées pour la paix au Burkina

À Zagtouli, un quartier de la commune de Ouagadougou,...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page