ven 24 mai 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

SNC Bobo 2024 : les festivaliers à la rencontre de leur source au village des communautés

Une vingtaine d’activités a ponctué la 21e édition de la semaine nationale de la culture (SNC). Parmi elles, le village des communautés logé dans le village artisanal de Bobo Dioulasso. Une cinquantaine de communautés burkinabè, et aussi des communautés maliennes, Nigériennes et guinéennes sont représentés à travers des objets historiques et pagnes traditionnels dans leurs stands. Le 4 mai dernier une équipe d’Infos culture du Faso est allé à la rencontre des tenanciers et visiteur dans ledit village.

Les communautés représentées sont entre autres la communauté marka, bolon, Samo, birifor, Mossi turtka, Yadse, senoufo, celle du Niger, du Nigeria de la Guinée, du Mali et d’autres pays d’Afrique.

Ce sont les outils historiques de défense, des récipients de restauration, pages traditionnelle, des instruments musicaux que l’on peut voir dans leur stand. Les visiteurs passent tour à tour consulter l’histoire de chaque objet, d’autres profitent pour demander des médicaments traditionnels et achètent souvent les pagnes traditionnels. D’un côté, des restaurants offrent de la nourriture et des boissons aux festivaliers. Toutes ces activités citées sont autour d’un podium, implanté au milieu du village où les artistes talentueux se succèdent sur la scène par des prestations.

« Les bolons se trouvent dans la province de Kenedougou, de Houet,de la kossi et de la boucle du Mouhoun. Les bolons ont une diversité de Masques « lo » en dioula. Ils aiment beaucoup la danse des masques », a expliqué, Michel Tchioro, propriétaire du stand de la communauté des bolons.

La communauté des Tiefo représentée par Ba Sidiki infome « les Tiefo sont dans les Hauts Bassins, dans le cascades et dans le Sud ouest. Nous aimons l’honneur, la dignité et l’intégrité », a-t-il laissé entendre.

Du côté, des Marka, ils se trouvent dans la province de la boucle du Mouhoun, de Houet, de la Kossi, des Ballé. « j’expose les canaris, les plats, tous fait à la base de la terre. Les gens aiment ces choses de leur histoire, ils viennent s’informer, et même acheter », a dit Mariam Konaté.

Niger, le pays invité d’honneur a été également bien représentés à la présente édition de la SNC qui a donné l’opportunité au festivalier à découvrir leur histoire. Il a exposé également des pagnes traditionnels, des bracelets, de viande séchée etc.. « Les gens aiment mes articles surtout, la viande », a fait savoir le Nigérien Hamidou Issa.

La 21e édition de la semaine nationale de la culture s’est tenue du 27 avril au 4 mai 2024 sous le thème « Culture, mémoire historique et sursaut patriotique pour un Burkina nouveau ».

Modou Traoré (collaborateur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Festival Tiebélé Guigana, acte 2: 15 000 visiteurs attendus au site

Le comité d'organisation du festival Tiebélé Guigana, a présenté,...

15 mai à Zagtouli : Le Naaba Kaongo met à contribution un sanctuaire pour sa cité

La date du 15 mai est désormais journée nationale...

Education artistique: le bilan de la deuxième édition du CATSO satisfaisant

La grande finale de la deuxième édition du Concours...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page