SOCIÉTÉ : la mutuelle d’entraide Yaaba Songré en rencontre d’échanges avec sa clientèle

 SOCIÉTÉ : la mutuelle d’entraide Yaaba Songré en rencontre d’échanges avec sa clientèle

L’espace récréatif Le Décodeur, sis à Ouagadougou, a accueilli le samedi 10 avril dernier, une rencontre entre la structure financière Yaaba Songré et sa clientèle. Il s’est agi pour ladite structure d’apporter des informations nouvelles sur ses différentes offres.

Yaaba Songré se veut une mutuelle d’entraide au développement du secteur informel au Burkina Faso. En effet, ladite mutuelle s’est donné comme mission de soutenir les petits commerçants qui ont parfois des difficultés d’accès aux crédits bancaires traditionnels. Et ses dommaines de prédilection sont entre autres la tontine, les crédits directs, la vente des biens mobiliers et enfin l’immobilier. Et en croire au PDG de Yaaba Songré, Salif Bambara, pour des raisons administratives ne permettant pas à sa structure de fonctionner comme une micro-finance, les axes et modes de financement ont été revus, mais toujours dans le souci de satisfaire sa clientèle.

Et c’est bel et bien la raison qui a prévalu cette rencontre entre le personnel de Yaaba Songré et ses différents clients. Pour ce faire, c’est l’espace récréatif Le Décodeur, sis au quartier Dassasgho de la commune de Ouagadougou, qui a servi de tremplin pour ces échanges. Cette rencontre visait non seulement à échanger avec les clients autour des offres de ladite structure, mais également à apporter des éléments de réponses sur ses innovations. Dans l’ensemble, c’était une rencontre d’échanges sans langue de bois, au cours de laquelle les clients, à majorité la gent féminine, a eu l’occasion de poser toutes leur préoccupations face aux modalités de financement et bien d’autres.

Salif Bambara, Président de Yaaba Songré expliquant le bien-fondé de la mise en place de sa mutuelle d’entraide

“Nous étions parti sur la base d’une structure de micro-finance, mais le rapprochement avec le Trésor public nous a amené à savoir que les documents adminstratifs que nous possedons ne permettent pas d’exercer comme une micro-finance. Ainsi, nous avons jugé nécessaire de réorienter nos actions sur l’entraide des petits commerçants d’où la mise en place de Yaaba Songré. Alors, ce soir nous sommes là pour leur faire part de ces informations. Cependant, mes collègues et moi nous réjouissons de la tournure de la rencontre, au vu des riches échanges qui ont eu lieu”, a fait savoir Salif Bambara, PDG de Yaaba Songré.

“Le déplacement en si grand nombre de nos clients temoigne de leur intérêt pour nos produits”, Christelle Baki, Directrice générale de Yaaba Songré

Quant à Madame la Directrice générale de Yaaba Songré, Christelle Baki, elle n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction sur la nécessité de ténir une telle rencontre. “De façon succincte, nous avons, au cours de cette rencontre, donner les diffentes modalités d’obtention des crédits, des biens mobiliers et immobiliers. Aussi, il a été question de leur faire savoir, les modalités de remboursement, les taux d’intérêts. Autre aspect important de cette rencontre, c’est l’occasion que nous avons offerte à nos clients d’échanger directement avec notre partenaire d’assurance, Yeleen Assurance”, a confié Madame Baki avant de marteler que les points de désaccord lors de cette rencontre, feront toujours l’objet de réflexion et de discussion afin de satisfaire à la fois les deux parties.

Boukari OUÉDRAOGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 30 =