SOCIÉTÉ : Sedfrane Empire de Françoise Sedego vole au secours des femmes déplacées internes de Ouahigouya

 SOCIÉTÉ : Sedfrane Empire de Françoise Sedego vole au secours des femmes déplacées internes de Ouahigouya

Sedfrane Empire, entreprise de la maquilleuse professionnelle Françoise B. Sedego, en collaboration avec l’association des femmes battantes de Ouahigouya, a décidé d’apporter soutien aux femmes déplacées internes du Yatenga. C’était dans la journée du samedi 9 Avril dernier du côté de Ouahigouya.

600, c’est le nombre de femmes déplacées internes de la ville de Ouahigouya qui ont reçu la visite de Françoise Sedego à travers son entreprise Sedfrane Empire, en collaboration avec l’association des femmes battantes de Ouahigouya. En effet, ces braves dames sont venues porter assistance à leurs mères, filles victimes du terrorisme qui sévit dans la partie Nord du pays. A en croire Madame Françoise Sedego, ce don composé essentiellement de serviettes hygiéniques, des pagnes, de détergents, de chaussures, de cache-nez, du savon, des habits et couches pour enfants, est le fruit d’une collecte lancée depuis le mois de février. L’idée selon elle, était de redonner le sourire à ces femmes qui n’ont pas demandé à être dans cette situation de précarité.

“Il faut dire que depuis l’avènement du terrorisme, de nombreuses personnes lèvent des contributions pour venir en aide aux personnes déplacées internes. Mais force est de constater que ces dons vont rarement à l’endroit des femmes. C’est ce qui nous a amenées à initier ce don spécifiquement aux femmes déplacées internes. Et ce que nous leur avons apporté aujourd’hui a été rendu possible grâce à la bonne volonté de certaines personnes au niveau national mais aussi de la diaspora. Grâce à leurs différents gestes, chacune des 600 femmes a pu recevoir un pagne, deux boules de savon, un paquet de serviettes hygiéniques, du détergent, un cache-nez, des habits, des couches pour enfants et bien d’autres”, a-t-elle indiqué.

Toujours selon Madame Sedego, ces femmes ont juste besoin de soutien pour vivre dignement en ce sens qu’elles ont fuit les différents localités sans rien. Du reste, c’est une équipe formidable qui a permis d’arriver à résultat, selon les dires de Madame Sedego; soit une représentante à Koudougou, une à Bobo-Dioulasso, et une autre du côté de Ouahigouya, localité concernée. Quant à la ville de Ouagadougou, l’initiatrice dit avoir mené la collecte mais appuyée par un groupe de jeunes filles acquises à la cause de l’initiative. Pour ce faire, elle a saisi l’occasion pour adresser sa gratitude à toutes ces personnes.

Selon les témoignages de l’initiatrice, Ce fut visiblement des femmes très enthousiasmés qui ont reçu les présents qui leur ont été offerts. Toute chose qui n’a pas manqué d’accroître l’envie des donatrices du jour, de continuer à œuvrer dans ce sens. D’ailleurs, Madame Sedego a fait savoir que la prochaine étape est la localité de Kongoussi, dont la collecte a déjà démarré. Tout en concluant ses propos, elle a tenu à adresser ses remerciements aux autorités qui ont marqué leur présence, à savoir les représentants du département ministériel de l’action sociale, les autorités coutumières, etc.

La Rédaction

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
11 − 1 =