Sortie discographique: Saint Dame est de retour avec « Mi buama »

 Sortie discographique: Saint Dame est de retour avec « Mi buama »

Le restaurant Koupadjana sis à Ouagadougou a accueilli ce vendredi 17 décembre 2021 la soirée de dédicace de l’album « Mi buama » en gulmacema qui signifie l’amour de l’artiste musicien Saint Dame.

Ancien enfant de troupe du Prytanie Militaire du Kadiogo, pianiste hors pair, il intègre la sphère musicale dans les années 1980 en tant qu’arrangeur, et c’est en 2000 qu’il sort son tout premier album baptisé « Amusons nous ». Puis en 2006, « Nasartanga » et « Bi Jafanb Cogu » en 2012. Après neuf (09) années de disette, il revient avec un nouvel opus de 10 titres intitulé « Mi Buama » en langue Gulmacema qui signifie l’amour. Ce n’est nul autre que Damien Thiombiano allias Saint Dame. Membre du jury lors des Faso Académie, il est une figure charismatique de l’industrie de la musique, il a composé de nombreuses musique de films, de documentaire.

« Mi buama » est un album qui creuse et alterne les styles burkinabè et mondialistes. Des musiques traditionnelles Gulmacéma au Wiré, en passant par le mandingue, le jazz à la salsa, ce chef-d’œuvre de dix (10) titres à un relent de profondes recherches musicales chantées en Gulmacéma, Français et Mooré.

“Confie toi à Dieu“ est un titre composé dans un style gospel, il traite de la confiance en Dieu et de la persévérance dans l’effort. “Mi ponponma“ est chanté en Gulmacéma. C’est un titre qui parle de la jalousie. L’artiste Saint Dame invite à faire une jalousie positive dans le sens où il demande aux gens de travailler pour avoir ce qu’ils veulent et d’apprendre également à se contenter de ce que Dieu nous donne. “Ainsi va la vie“, ce morceau il l’a voulu dansante (afro cubain). Tout en donnant des conseils, Saint Dame demande d’accepter ce qui nous arrive avec philosophie car pour lui le plus important est de ne pas baisser les bras en restant optimiste tout viendra à son temps. “Kanfido “, ce titre est une plage instrumentale jouée avec Issa Dembélé à la Kora. Par ce titre, l’artiste fait un clin d’œil à Sira Mory Diabaté compositeur de Touramakan. Il estime qu’on peut se détendre avec ce son lorsqu’on ne veut pas de bruit. “Voilà le show“ ,ce titre d’ambiance, l’artiste l’a dédié à la jeunesse car les jeunes se sentent souvent écartés dans les albums de leurs doyens.

“Dinla jafanba“, Saint Dame dénonce le comportement matérialiste de certaine filles doublé de leur insuffisance en matière de cuisine, d’entretien d’une maison et un manque de respect aux ainés. “Ku tugtongu“ traduit la méchanceté des hommes, pour l’artiste le bien et le mal que vous faites se payent toujours et cela peut s’étaler sur votre descendance. “Ma culture“ est chanté dans un rythme Wiiré de la région du centre ouest, il rappelle que la culture est l’essence de tout peuple, c’est un repère incontournable et permanent. M’buaro est la seconde plage instrumentale de l’album, où piano et kora se parlent.

Le titre éponyme de l’album “Mi buama“ chante l’amour entre un homme et sa dulcinée à la suite d’un malentendu; la dulcinée se fâche et son amoureux demande à toute la communauté de l’aider à reconquérir sa bien-aimée.

Pour rappel, l’album est disponible en version CD au prix unitaire de 3000 F CFA.

Mireille T. PODA (stagiaire)

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 2 =