Actualités Culture Spectacle

Spectacle d’ouverture officielle des VAPAJ 2021: entre émotions et espoir

La maison de la culture monseigneur Anselme Titianma Sanon a accueilli dans la soirée de ce dimanche 18 juillet 2021, la cérémonie d’ouverture officielle du 6è rendez-vous annuel des Vacances artistiques professionnelles pour ados et jeunes (VAPAJ), marquée par la restitution du spectacle <<l’art pour panser les maux>>. Ledit spectacle a été placé en hommage à feu Sékou Haïdara, un fervent soutien de l’initiative.

1h20 min, c’est le temps qu’il a fallu à Issa Sanou et son équipe pour présenter le spectacle d’ouverture officielle de cette 6è édition des VAPAJ. Joie, amertume et espoir, c’est en ces trois mots que nous pouvons résumer ce spectacle baptisé <<l’art pour panser les maux>>. Pour ce faire, c’est la salle de spectacle Sotigui Kouyaté de la maison de la culture de Bobo-Dioulasso qui a abrité les festivités, ce 18 juillet 2021. C’était en présence de nombreuses autorités administratives et coutumières. D’ailleurs, Salia Oulo Sanou de la chefferie de Dagasso a, à sa prise de parole pour bénir la cérémonie, tenu à féliciter le promoteur et le comité d’organisation pour l’effort consentis à la tenue de l’événement, ce malgré les moyens limités.

D’un côté, des artistes vétérans issus de la mythique troupe Koulédafourou et de l’autre, des artistes de la nouvelle génération, venus majoritairement du Burkina Faso mais aussi du Mali, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée. Tous, à savoir danseurs-chorégraphes, chanteurs et musiciens, conteurs et comédiens, ainsi que les acrobates, ont dû travailler, dans une véritable symbiose pour donner le spectacle que le public a découvert au sein de la maison de la culture. Un spectacle emprunt de joie, d’amertume, mais aussi d’espoir pour un meilleur avenir. Et c’est là que prend tout son sens, le thème de ce spectacle. À en croire le promoteur et Directeur artistique des VAPAJ, Issa Sanou, ce spectacle regroupe le passé, le monde actuel emprunt du mal, et le futur radieux tant espéré.

“Si vous avez remarquez, parlant du passé, nous nous sommes basés sur l’une des premières troupes de la commune (Koulédafourou). Il s’est agi pour nous, jeune génération, de regarder dans le rétroviseur en vue de rafraîchir nos mémoires. Aussi, de nos jours, le monde va très mal du fait des crises sanitaires et sécuritaires. Ceci dit, ce spectacle est une manière pour nous d’apporter notre contribution au processus de consolidation d’un monde meilleur. Ce résultat est le fruit de plus de trois smaines de recherches et de créations. C’est en dans ce sens que toute ma gratitude va à l’endroit de ces artistes qui ont donné de leur temps et passion pour la conception de ce spectacle”, foi du promoteur.

Les officiels impressionnés par la qualité du spectacle

Ce qu’il y a à retenir de ce spectacle d’ouverture des VAPAJ 2021, c’est l’hommage rendu à feu Sékou Haïdara et cette vague d’émotions qui a envahi la sallle du fait du spectacle. Même les officiels n’ont pas été épargnés. Par ailleurs, l’ex honorable député Moussa Zerbo a ténu à exprimer son admiration pour la qualité artistique et professionnel du spectacle. “Je suis vraiment ému de voir un tel résultat en si peu de temps, cela démontre le caractère professionnel des VAPAJ. Nous nous sommes rencontrés avant la tenue de l’événement et j’ai décidé, à travers ma structure de communication, d’apporter mon accompagnement à l’événement. Et je voudrais encore réitérer ma volonté de toujours soutenir ce projet tant que je le pourrai”, a-t-il fait savoir.

Même son de cloche pour le 4è adjoint au maire de la ville, Alain Sanou. Cet événement selon lui, vient une fois encore conforter la ville de Bobo-Dioulasso en sa qualité de capitale culturelle du Burkina. Du reste, il a tenu, au nom de la municipalité de la commune, à féliciter le promoteur et ses collaborateurs pour ce brillant spectacle. Selon ses dires, la municipalité fera de son mieux pour trouver la bonne formule pour accompagner cette initiative, en ce sens que c’est la ville et même la région qui ressortent grandies.

À noter que le Directeur général du Fonds de développement culturel et touristique (FDCT), Alphonse Tougouma a aussi effectué le déplacement à cette cérémonie. D’ailleurs, il a saisi l’occasion pour saluer l’initiative, tout en militant en faveur de son soutien.

Boukari OUÉDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 ⁄ 9 =