Spectacle “Niissaala” de Zabda: une création artistique pour questionner nos identités

 Spectacle “Niissaala” de Zabda: une création artistique pour questionner nos identités

C’est un jardin de l’Institut français de Ouagadougou plein à craquer qui a accueilli, ce vendredi 18 juin 2021, le concert spectacle de l’artiste-chanteur Zabda et le Mogho Band Orchestra. Baptisé Niissaala, ce spectacle qui mêle musique, théâtre, cinéma et danse, s’est déroulé en marge de la fête de la musique.

Environ 1h 15min, c’est le temps qu’il a fallu à l’artiste-chanteur burkinabè Zabda en compagnie du Mogho Band Orchestra pour livrer le spectacle Niissaala, dans le jardin de l’Institut français de Ouagadougou, en cette soirée du 18 juin 2021. En effet, Niissaala est le fruit d’une quinzaine de jours de résidence, mêlant musique, théâtre, cinéma et danse. Une magnifique création, à travers laquelle l’artiste nous convie à un véritable questionnement individuel sur nos identités en abordant des thématiques comme l’environnement, la migration, la place de la femme au cœur de nos sociétés et la cohésion sociale.

De la mise en scène à travers la chorégraphie des danseurs, la projection de vidéos sur les thématiques citées ci-haut, en passant par la musique de Mogho Band Orchestra, tout a été monté à la lettre de sorte à ressortir l’objet même de ce spectacle. Bref, ce spectacle, digne d’une scène de théâtre, est une véritable œuvre d’ampleur à travers laquelle Zabda s’inspire de la technique et du rituel des masques noirs des mossé, le tout couronné par la voix envoûtante de l’artiste. Ce que l’on puisse retenir c’est que ce spectacle est un véritable chef-d’œuvre qui aura fait transparaître tout le talent de l’artiste, Zabda.

Une telle prestation ne pouvait laisser le public indifférent. En effet, famille, amis, connaissances et surtout quelques acteurs du monde des arts de la scène ont bien voulu être témoins de cette magnifique création artistique. On pourrait citer le conteur KPG ou encore le premier responsable de l’espace Théâtre Soleil, Thierry Ouéda. Tous ont été émerveillés par cette idée géniale de joindre la musique au théâtre, la danse et le cinéma en vue de jouer sa partition dans le processus d’édification d’un monde encore meilleur, épris de paix et de cohésion sociale.

De son vrai nom Sibiri Ablasse Zongo, Zabda est originaire de Tanghin-Dassouri. L’artiste a très tôt, côtoyé le chant au quotidien à travers les musiques traditionnelles et a appris à jouer du Kundé et du Wamdé qui rytment les réjouissances populaires en pays moaga. Imprégné par ce patrimoine de rythmes et cantiques, il va à la rencontre d’autres sonorités d’Afrique et du monde (Afro-beat, Rock, World musique et Jazz). Par aillieurs en 2010, il se forme en musique, danse et théâtre notamment sous la direction d’Aristide Tarnagda, Seydou Boro, Isabelle Pouce de la Belgique et Moïse Touré de la France. En 2020-2021, il est lauréat du programme Visa pour la création, dispositif de l’Institut français, pour une résidence de recherche/création pour son premier album “Niissaala”.

 

Boukari OUÉDRAOGO

Parfait SAWADOGO

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
38 ⁄ 19 =