lun 4 mars 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

TAC 2021: les expositions des journées culturelles officiellement ouvertes

À l’occasion du neuvième Traité d’amitié et de Coopération (TAC) qui se déroule depuis quelques jours du côté de la Côte d’Ivoire, les expositions ivoiro-burkinabè ont ouvert officiellement leurs portes ce mercredi 28 juillet 2021, au palais de la culture de Treichville. Ces expositions se déroulent dans le cadre des Journées culturelles du TAC. C’était en présence des ministres en charge de la culture de la Côte d’Ivoire et du Burkina.

Sortir le TAC de son cadre de confort institutionnel, et le rapprocher de plus près des commununautés, telle est l’idée que renferme l’initiative des Journées culturelles dans ce traité de coopération ivoiro-burkinabè. Et à cette occasion, une initiative d’expositions comprenant les acteurs de la culture et du secteur privé de la culture a été mise en place. L’ouverture officielle de ces expositions a eu lieu dans la soirée de ce mercredi 28 juillet, du côté du palais de la culture de Treichville, dans le district d’Abidjan.

Ainsi, après la coupure du ruban marquant ainsi l’ouverture officielle des expositions, les deux ministres en charge de la culture des deux pays ont sillonné de long en large les différents stands, à travers une visite guidée. Pour l’occasion, elles étaient accompagnées non seulement de l’ambassadeur du Burkina en Côte d’Ivoire, mais aussi du ministre burkinabè en charge de la jeunesse, de la promotion de l’entrepreneuriat et de l’emploi, Salifo Tiemtoré.

Une visite à la suite de laquelle madame la ministre burkinabè en charge de la culture s’est dite émerveillée par les différentes expositions, aussi bien ivoiriennes que burkinabè. « Il y a une variété d’œuvres plastiques et culturelles. C’est vraiment satisfaisant en ce sens que ce sont des expressions culturelles que nous avons vues à travers les différentes œuvres, le livre, le cinéma, et tout ce qui relève du stylisme, et bien d’autres. Les remerciements vont donc à l’endroit des deux gouvernements qui ont permis que cet accord culturel soit signé pour le bonheur de nos deux peuples. Le brassage y était déjà et je pense que le TAC ne fera que donner un coup de pouce à ce lien fraternel. Pour ce faire, la culture a un rôle important dans ce processus », foi de Dr Foniyama Élise Ilboudo/Thiombiano

Même son de cloche pour madame la ministre ivoirienne de la culture, Harlette Badou N’guessan Kouamé. Pour elle, toute la gratitude va à l’endroit de l’État ivoirien d’avoir permis la tenue de cette activité malgré le défi sanitaire, ainsi qu’à l’État burkinabè d’avoir permis l’envoi d’une délégation pour exposer en exprimant toute la diversité culturelle avec les liens séculaires que les deux pays ont. « Comme mon homologue l’a dit, c’est vraiment l’expression diversifiée de la ivoiro-burkinabè. Ce que nous venons de voir montre que nos deux peuples débordent de créativités. Et à travers l’accord culturel qui a été signé ce 27 juillet, nous allons travailler à établir et renforcer les liens de sorte à faire une bonne économie culturelle et mettre en place une vraie industrie culturelle africaine », a-t-elle martelé.

En rappel, les expositions s’étendent jusqu’au 30 juillet prochain.

Parfait Fabrice SAWADOGO envoyé spécial à Abidjan 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

Art de la scène: Le projet « L’art ré-création-la nouvelle dynamique des arts de la rue » sonne le glas

C’est l’espace culturel « Napam Béogo » qui a accueilli la...

CINÉMA : « Taafé Vision » présente le fruit du travail du projet « Elles se réalisent »

L’Association "Taafé Vision" a dévoilé une série de films...

ORODARA : le projet « Dougaleh » renforce les capacités de 25 acteurs de théâtre

Vingt et cinq (25) acteurs du monde théâtral issus...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page