lun 22 juillet 2024

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

spot_img

Théâtre forum: Les élèves du Prytanée Militaire de Kadiogo (PMK) à l’école de l’ATB

Les élèves du Prytanée Militaire de Kadiogo (PMK) ont assisté à une représentation de la pièce de théâtre forum “les pompiers de la paix”, le samedi 18 novembre 2023, à l’Atelier Théâtre Burkinabè (ATB), à Gounghin, à Ouagadougou. La pièce a été jouée par les comédiens de l’ATB qui fait la promotion et la pratique du théâtre pour le Développement il y a maintenant 40 ans.

Dans le cadre du programme d’animation de son siège sis au quartier Gounghin de Ouagadougou, l’Atelier Théâtre Burkinabè (ATB), organise depuis le 15 novembre et ce jusqu’au 8 décembre 2023 prochain, une série de représentations théâtrales de deux pièces de théâtre forum intitulées  » Les pompiers de la paix » sur le thème de la cohésion sociale et le vivre-ensemble pour la paix et la pièce « Les douleurs muettes » sur la problématique des conflits conjugaux et la vie dans les couples. Ces prestations théâtrales rendues possibles grâce au soutien du Bureau Burkinabé du Droit d’auteur (BBDA) et l’appui de Frères des Hommes/Luxembourg (FDH/L) sont destinées aux élèves et étudiants des Établissements d’enseignement secondaire et Supérieur de la province du Kadiogo.

Les élèves du Lycée scientifique national de Ouagadougou et ceux du Prytanée Militaire de Kadiogo (PMK) et les étudiants de l’Université Joseph Ki-Zerbo et de l’Université Libre de Burkina, ont eu le privilège d’assister à la représentation de la pièce: ” Les pompiers de la paix » les 15, 16 et 18 novembre 2023 dans l’enceinte de l’ATB. À travers ce programme de représentation, l’ATB entend apporter un message de sensibilisation aux élèves des lycées et collèges ainsi qu’aux étudiants des universités de Ouagadougou autour du thème central qu’est la cohésion sociale contre l’extrémisme violent et pour la paix en vue d’un changement de comportement.

La pièce aborde plusieurs pans du développement pour amener ce jeune public du monde éducatif dans les coulisses de l’extrémisme violent. En effet, dans la pièce là où les coupables sont désignés à tort et indexés à leur insu sur les réseaux sociaux, ce sont parfois les vraies victimes. C’est une invite à ne pas juger, à ne pas condamner sur la base de préjugés. La pièce traite aussi du manque d’emploi comme une des causes de l’extrémisme violent qui se manifeste par des conflits communautaires, la discrimination basée sur les familles, la religion et le genre. Ainsi, face à cette situation, les jeunes ont une responsabilité et un rôle central, car c’est leur avenir qui est ainsi hypothéqué.

Dans la partie forum du spectacle, c’est une opportunité de prise de conscience, de débats et de réflexion sur la présence multiforme de l’extrémisme violent dans le quotidien des Burkinabè qui a été abordé.

L’élève Farida du Pritanée Militaire de Kamboinsin. Elle tente à travers des idées de convaincre DAO (nom du comédien dans la scène) d’adopter un comportement favorisant le bon vivre ensemble.

L’élève Farida dans un rôle d’acteur, s’est hissée sur la scène pour tenter de convaincre « Dao, le mécanicien » (un personnage dans la pièce), de revenir à de meilleurs sentiments de vie communautaire. Pour cette élève, « Dao » ne devrait pas refuser la réinsertion de « Bamba » (un autre personnage dans la pièce) et sa famille et leur acceptation dans la société surtout avec les témoignages clairs que celui-ci a fourni qui traduit à suffisance son innocence. Comme message, Farida face à ses camarades après avoir conseillé « Dao », invite ses camarades à avoir des comportements responsables sur les réseaux sociaux.

Lieutenant AGOH. Encadreur des élèves du PMK.

Le sergent T. E. Agoh, encadreur togolais au PMK au Burkina Faso, présent aux côtés des élèves, a salué l’initiative de l’ATB. Selon lui, c’est une pièce qui cultive, qui apporte une motivation à tout le monde d’agir utile dans le sens de la cohésion sociale. Il souhaite que l’ATB continue d’inviter le PMK à ces rendez-vous.

En rappel, la représentation a pris son envol depuis le 15 novembre dernier avec le lycée scientifique-Ouaga. A ce rendez-vous du 18 novembre 2023, les étudiants de l’université Joseph Ki-Zerbo et de l’Université Libre du Burkina (ULB) ont marqué de leur présence au côté des PMKalistes.

Le programme des représentations se poursuit avec les mêmes cibles dans l’enceinte de l’ATB tous les jours jusqu’au 8 décembre 2023. Ces spectacles destinés au public jeunes des établissements d’enseignement secondaire et supérieur de la ville de Ouaga et environs : une part contributive de l’ATB à la problématique de la cohésion sociale et de la lutte pour la paix dans notre pays.

Parfait Fabrice Sawadogo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Publicité

spot_img

Plus d'articles

DÉDICACE : Sofiano avec maturité rebelote avec un 4e album

Sofiane Balzak Kanazoé, connu sous son nom de scène...

Danse Kalma : MC Stéphane sort une œuvre musicale chorégraphique

« La reconquête de Koumbli » est la nouvelle galette musicale...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page