Actualités Arts Visuels Société

“Tort et raison”, une initiative de deux artistes plasticiens en hommage aux hommes de tenues

L’Institut français de Ouagadougou accueille du 9 au 29 juillet 2021, l’exposition “Tort et raison”. Cette exposition dont le vernisssage a eu lieu ce vendredi 9 juillet 2021 en presence des ambasdadeurs de la France et de l’Union européenne, est le fruit d’une collaboration entre deux artistes plasticiens à savoir Sahab Koanda et Kader Abdoul Kaboré.

Quarante-huit (48), c’est le nombre d’œuvres plastiques exposées au sein de la salle La Rotonde de l’Institut français de Ouagadougou, dont le vernissage a eu lieu en cette soirée du vendredi 9 juillet 2021. Baptisée <<Tort et raison>>, cette exposition se veut un projet coopératif dont l’objectif premier, à travers un hommage aux anciens combattants, est de promouvoir le debat, la discussion et le compromis au-delà de la violence qui anime trop souvent les discussions de nos sociétés. Et contrairement aux expositions que nous avions l’habitude de voir, un spectacle en hommage aux anciens anciens combattants a remplacé les traditionnels discours.

Kader Abdoul Kaboré, un des exposants expliquant le bien-fondé de l’exposition “Tort et raison”

“Nous avions participé ensemble à un projet d’exposition d’un festival avec un collectif. Et par la suite, nous nous sommes rendu compte que nous avons la même vision, ce qui a abouti à collaboration pour donner vie à cette exposition. Le résultat que vous voyez aujourd’hui est le fruit de plus de trois mois de résidence de création. Et beaucoup de ces œuvres proviennent de la récupération, et elles sont soient tressées ou soient peintes, tout en tenant compte du thème choisi. Et le spectacle monté ce soir laisse entrevoir un projet dénommé <<Caravane de mémoire>>”, foi de Kader Abdoul Kaboré.

<<Caravane de mémoire>>, c’est un projet qui va selon les exposants, parcourir l’Afrique de l’ouest à savoir l’île de Goré. “Il s’agit de rendre hommage aux frères d’armes, notamment les tirailleurs sénégalais, qui n’ont pas eu d’hommages rituels. Et le spectacle de 15 minutes que vous avez assisté ce soir n’est qu’un extrait de ce qui doit prendre plus de 45 minutes. Mais ce sont uniquement des rituels artistiques pour représenter en quelque sorte ce qu’ils auraient dû avoir comme rituels coutumiers”, ont-ils concédé.

Et à en croire Sahab Koanda, l’un des exposants <<Tort et raison>>, c’est le destin de chaque être humain à chaque épisode de son existence et notre monde ne tient que grâce au fait que ceux qui ont raison un jour auront peut-être tort le lendemain. Par ailleurs, il a tenu à remercier tous ceux qui ont effectué le déplacement afin d’assister à ce vernissage, en particulier Messieurs les ambassadeurs de la France et de l’Union Européenne, ainsi que les chefs coutumiers.

Monsieur l’ambassadeur de l’Union européenne exprimant son admiration face aux œuvres exposées

Présent au côté de l’ambassadeur de la France, celui de l’Union européenne, n’a pas manqué d’exprimer son admiration face à la beauté des œuvres ici exposées. Pour lui, cette exposition montre la force de la créativité de la scène artistique du Burkina Faso. Ce qui impressionne, selon ses propos, c’est la capacité à faire passer des messages à travers ces œuvres, surtout des messages de cohésion sociale, de paix et de réconciliation nationale. Par ailleurs, il a indiqué connaître les exposants du jour et leur force de création. Ainsi donc, il a tenu à les féliciter pour le travail abattu.

 

Boukari OUÉDRAOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 − 23 =