Actualités dedicaces Musique

« Toungaranké »: Le premier album de Sayde désormais sur le marché discographique

« Toungaranké » ou aventurier en langue bambara, c’est le nom du nouvel album de Sayde, à l’état civil Ouattara Seydou. Composé de sept titres, l’œuvre a été présentée à la presse et aux mélomanes de la musique burkinabè et d’ailleurs le dimanche 16 février 2020 à Bobo-Dioulasso. A travers cet opus, fait dans des rythmes variés et entièrement dans un genre afro-mandingue, l’artiste invite ses frères et sœurs à ne pas tenter l’aventure.

L’artiste musicien Sayde de son vrai nom Ouattara Seydou fait officiellement son entrée dans la sphère musicale burkinabè avec la plus belle des manières. Auteur, compositeur et interprète, Sayde met sur le marché discographique son premier album baptisé « Toungaranké » ou aventurier en langue bambara. Selon l’auteur, Toungaranké est une manière pour lui d’interpeller ses frères et sœurs qui s’adonnent à l’aventure à ne pas céder à la tentation. Il les invite à rentrer au pays et à y rester, car dit-il « on peut aussi réussir au Burkina Faso ». Dans cet album, il y’a aussi des titres comme « papa », une manière de rendre hommage à tous les pères du monde et en particulier à celui d’un ami qui n’est plus de ce monde.

Un autre titre « Douhaou », ce titre-là même qui relate la vie de l’artiste. En effet, selon l’artiste, il a fallu de peu que son rêve de chanter s’envole en l’air, car les parents n’épousaient pas son idée de chanter. Sayde évoque aussi dans cet album l’amour, l’amitié, le mariage. L’autre moitié du ciel n’est pas oubliée dans cet album. Avec le titre « Mousso ya », l’artiste magnifie la femme dans toute sa valeur et sa bravoure, avec cœur et amour pour ses nuits blanches, ses sommeils perturbés et ses 9 mois de souffrance. L’œuvre a totalement été enregistrée au Burkina Faso.

Elle se remarque par ses rythmes variés et entièrement dans un style moderne accompagné du balafon. L’album s’illustre dans un genre musical afro-mandingue. L’arrangement de l’album a été fait par des jeunes arrangeurs bobolais et malien. A cette cérémonie de dédicace, l’artiste a saisi de l’occasion pour traduire sa reconnaissance à tous ces collaborateurs. Pour rappel, la passion pour la musique de Sayde commence en 2005, avec comme penchant le rap. Ancien membre du groupe de rap dénommé Toit rouge, très vite Sayde va gravir des échelons puis décide d’évoluer en solo. Toute chose qui lui donne raison aujourd’hui.

Parfait Fabrice SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 10 =