Actualités Culture Tourisme

TOURISME: Allons à la découverte de la ville de Sya (Bobo-Dioulasso).

Ancienne capitale de la Haute Volta, Bobo-Dioulasso est une ville chargée d’histoire passionnante à travers sa diversité ethnique, la cohésion des différentes communautés y vivant, et surtout sa richesse culturelle. Nous vous amenons avec nous à la découverte culturelle de cette ville.

Situé au sud-ouest du Burkina Faso dans la région des Hauts-Bassins, cette ville existe depuis 1050. Fondée par des agriculteurs, elle s’appelait à l’époque “Kibidoué”. Ces agriculteurs, après s’être installé sous le ”Kibi” qui signifie arbre en bobo, donnera le nom “Kibidoué” qui deviendra ”Sya” plus tard avec l’arrivée des commerçants Dioula et la dynastie des Wattara qui fondèrent le royaume Guirikô avec Sya comme capitale. Ce nom que nous savons aujourd’hui signifiant ” la maison des bobos et des Dioulas”, les deux ethnies majoritaire de la ville fut donné par les colons pendant la colonisation.
De cette appellation ”Sya” est née plusieurs légendes. La plus populaire parle d’une jeune fille nommée ”Sya” réputée pour sa générosité et sa gentillesse.
Bobo-Dioulasso est un havre de paix dans lequel vive une représentation de toutes les communautés culturelles du Burkina Faso en parfaite harmonie.


La ville habrite plusieurs lieux touristiques. Le plus célèbre d’entre eux est la vieille mosquée de Dioulassoba qui enveloppe par son ossature et son architecture particulière plus de 130 années d’histoire. La mosquée, dans la deuxième moitié du 20ème siècle fut une référence dans la construction des bâtiments administratifs qui étaient construit avec des modèles faisant penser à ladite mosquée.
Plusieurs manifestations culturelles sont organisées dans la ville chaque année. On a entre autres la Semaine Nationale de la Culture(SNC) et le Festival International de Bobo-Dioulasso qui attirent plusieurs milliers de personnes venant de toutes les régions du pays et même ceux de la sous régions.
La ville présente des perspectives promoteurs et continue sa croissance et son bon vivre.

Abdoulaye Giovany Coulibaly (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
40 ⁄ 20 =